logo Le moteur de recherche de la télé

Le peuple de l'anaconda et moi


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 15h05 sur France 5

capture
– Le poison va bientôt faire son effet. Ses muscles seront paralysés. Il va s'immobiliser et tomber de l'arbre.
– Il ne bouge presque plus. Il est allongé sur la branche.
– Il a reçu 5 fléchettes.
– Il est assis sur une grosse branche. S'il meurt là-haut, ce sera fichu. Il ne tombera pas.
– Je vais devoir grimper. J'Y vais. Bai va avoir du mal à arriver en haut. Cet arbre fait 30m.
– Que fait-il ? Tu le vois ?
– Il bouge plus g
– Je pensais que c'était foutu mais Bai s'est mis à grimper. Il s'est attaché une liane aux pieds pour une meilleure prise.
capture
– Continue !
– Les branches sont trop fines.
– Nous, quand on a faim, on va au supermarché et on repart avec un sac plein de courses. Bai, lui, est en train de risquer sa vie pour que sa famille ait de quoi manger. C'est impressionnant. Ces types sont très agiles et très courageux. Je n'ai jamais rien vu d'aussi prodigieux. Vraiment! Attention !
– Il va tomber!
– Ça y est, il y est. Bai l'a attrapé, il le tient. Le voilà ! Incroyable !
– Prends ton temps, Bai, ne tombe pas !
– Il est pas bien gros.
– Pauvre petit père !
– Tu le portes ?
– D'accord.
– Il n'y a pas grand-chose à manger. Il pourrait faire un repas pour 4. C'est la dure loi de la forêt.
– Pour manger, il faut faire des efforts.
– Dépêche-toi !
– Ce type est balaise, courageux et un peu barjot. Bravo ! Bien joué !
– Je t'ai montré comment on chasse. Tu me ramènes des copines en échange.
– T'as assuré ! Je tiens à préciser que Bai a un ou 2 ans de plus que moi.
Et moi, je serais incapable de faire ça. Je monterais péniblement à 3m de haut etj'aurais plus de force, je flipperais etje redescendrais. J'ai changé depuis mon arrivée ici. Ces hommes m'ont montré comment être à l'aise en forêt, mais ils m'ont aussi appris que pour survivre, il faut accueillir avec respect ce que la forêt a à offrir. Hélas, tout près, une menace gronde. Des compagnies pétrolières procèdent à des forages et les Huaorani redoutent l'impact sur leur forêt.
capture