logo Le moteur de recherche de la télé

Chicago

Les dessous de


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h15 sur France 5

capture
– Dans ces réservoirs, l'eau est soumise à une pression importante, puis elle passe par un long tuyau. Elle parvient ensuite aux canons. Un à l'arrière et trois à l'avant. Le navire peut déverser sur un incendie ou un pont 55 000 litres d'eau par minute.
– Quand je projette de l'eau vers l'avant, le bateau recule. Je lève les canons sinon je risque de partir en marche arrière.
– Le bateau-pompe permet de régler un autre problème lié à l'augmentation des températures. En cas de fortes chaleurs, les habitants ouvrent les bouches d'incendie pour en tirer de l'eau fraîche. Les pompiers disposent de moins de pression d'eau en intervention. Le Wheatley a des réserves illimitées puisqu'il puise l'eau dans la rivière.
– C'est un bateau de secours. Il est toujours prêt à intervenir.
– Certains ponts de Chicago commencent à se faire vieux. Celui de Wells Street date de 1922. Il a besoin de réparations urgentes. Les pièces en acier sont remplacées.
– C'est la 1re fois qu'il subit une telle opération. Les ingénieurs ont conçu la structure la plus résistante possible. Mais elle se fragilise au fil des années. Il faut finir le chantier à temps.
capture
– Un nouveau système empêchera la chaleur d'immobiliser le pont.
– Avant, la structure de verrouillage du pont fonctionnait comme des doigts qui s'entrecroisent. Avec le nouveau concept, on laisse un écart étroit entre les deux sections. Aucun risque de blocage. Cela est capital.
– Les travaux avancent bien. Mais le pont doit ouvrir demain. Ce sera le 1erjour d'un événement important: la course de bateaux de Chicago. Les 18 ponts historiques devront se soulever pour laisser passer les voiliers à travers la ville. Il ne faut pas que le pont Wells Street gâche tout.
– Il doitjuste pouvoir s'ouvrir.
– Les ouvriers démontent les énormes boulons temporaires qui maintenaient les deux sections en place. Un par un, les autres ponts se mettent au garde-à-vous.
– Le moment de vérité.
– La section de 500 tonnes se soulève lentement.
– Super!
– C'est bon ?
– Oui.
– C'est un succès.
– C'était un honneur. Tout s'est bien passé.
capture