logo Le moteur de recherche de la télé

Changer : Stéphane Millet doit repenser l'espace d'un salon en trouvant une logique entre les volume

La maison France 5


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 11h10 sur France 5

capture
– Architecte, quel beau métier !
– Oui, à Lisbonne.
– Stéphanois de naissance. Pourquoi être venu s'échouer à Lisbonne ?
– J'ai suivi l'amour...
– Comme souvent.
– J'y vis depuis 15 ans.
– Avec une Portugaise ?
– C'est ça.
– Vous avez étudié en Europe ?
– Oui, d'abord à Montpellier, puis en Italie du Sud. Ensuite, une année au Portugal et une en Hollande, pour arriver à Lisbonne.
capture
– Par amour pour une Portugaise. Elle a pas dû forcer trop ?
– Non. Le cadre de vie est agréable.
– Génial ! Vous avez longtemps habité ce quartier.
– En haut de la colline. On dominait le fleuve. C'était facile de trouver des appartements.
– Alfama, c'est le coeur historique de Lisbonne.
– C'est resté la même ville depuis 500 ans, voire même plus que ça.
– C'était un quartier excentré.
– La ville est née ici, à côté du château, elle s'est développée à partir d'ici.
– Vous vivez dans un autre quartier, moins touristique : pour la population, ça peut devenir pesant?
– Oui. Je voulais vivre ici, avec les Portugais. Maintenant, les bateaux de touristes arrivent ici. Je voulais vivre mieux dans un quartier réellement portugais.
– Vous venez ici combien de fois par an ?
– 1 ou 2.
– Piqûre de rappel, on y retourne ! On se remonte les escaliers. Pour un architecte, venir s'installer à Lisbonne est un bon plan : ici, ça reconstruit de partout, on y voit des artisans en permanence.
– Depuis quelques années, beaucoup d'investisseurs et de touristes viennent ici. La ville était abandonnée, on est en train de la rebâtir et de la rénover.
– Les maisons sont collées dans de petites ruelles. Pour les travaux, c'est la main-d'oeuvre qui coûte de l'argent.
– Pour monter les matériaux lourds, il faut 20 minutes à pied pour effectuer les rénovations. Il faut toute une logistique pour travailler dans l'Alfama.
– Quand on cherche une maison, le luxe, c'est l'espace. Là, ce sont de petites maisons qui font combien de plain-pied ?
– Oui, des petites surfaces dans l'Alfama, mais en fait, ici, c'est un grand hôtel.
– On regroupe parfois 2 maisons pour que ce soit plus grand.
– Oui, ça se fait.
capture