logo Le moteur de recherche de la télé

Changer : Stéphane Millet doit repenser l'espace d'un salon en trouvant une logique entre les volume

La maison France 5


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 11h10 sur France 5

capture
– Cet ensemble peut bouger.
– Beaucoup de travail de marqueterie, comme on le voit ici. C'était inscrit dans le style du design portugais ou c'est vous qui apportez ce nouveau style ?
– Un travail graphique : c'est minimaliste, avec une recherche graphique...
– Dans la forme, mais avec un gros travail de recherche.
– J'ai adopté par hasard cette technique qui m'intéresse et qui a commencé à bien marcher.
– Très joli travail ! Vous aimez quoi?
– J'adore les lampes, les miroirs, les tables.
– On reviendra ! On a encore une autre adresse à découvrir. Vous étiez son 1er coup de coeur. Maintenant, nous allons rencontrer un autre "artiste artisan" ?
– On va rencontrer une boutique de mobilier vintage...
– On rencontre la boutique ?
– Et surtout son propriétaire ! On y trouve du travail de Romain.
– On continuera à parler de vous !
capture
– Merci beaucoup.
– Salut.
– On est repartis, Deborah ! Le fond musical couvre leurs voix.
– Hola, Henrique ! Ça va bien ?
– Bonjour, Henrique.
– Voici Stéphane.
– Vous êtes le propriétaire de ce lieu incroyable depuis quand, à Lisbonne ?
– Nous sommes ici depuis janvier 2017.
– Plus de 2 ans. Une passion pour la déco plutôt vintage !
– Je travaille avec un décorateur brésilien depuis 2003. J'ai commencé à collectionner des lampes des années 50, 60 et 70. Et ensuite, du mobilier portugais...
– Ici, ily a beaucoup de choses réalisées par des designers portugais.
– Le mobilier, oui. Les lampes, non.
– Où faites-vous votre marché pour trouver ces lampes ?
– Dans des maisons.
– Vous ne faites pas votre marché en Angleterre, en Belgique ou en France ?
– Un peu.
– Vous adorez les luminaires. Ici, c'est le top !
– Stéphane adore ça aussi.
– On pourrait être chez vous !
– Oui, on adore cette boutique. Tout est bien. J'ai repéré cette lampe en forme de perroquet. C'est rempli de trésors.
– A la différence de certaines boutiques où on a le sentiment que c'est du mobilier qui est sorti à des milliers d'exemplaires. Ici, toutes les pièces semblent uniques.
– Oui, c'est un peu ça.
– Personnellement, quelle est la période que vous préférez ?
– J'aime les années 50, 60 et 70, mais j'aime tout ce qui s'est fait durant ce siècle.
capture