logo Le moteur de recherche de la télé

Do it Yourself

Silence, ça pousse !


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 10h10 sur France 5

– La science prospecte. A Lyon, une découverte pourrait se révéler salvatrice pour les abeilles. Elle concerne l'ADN des roses.
– Nous avons décrypté le génome du rosier, ce patrimoine génétique du rosier. En fait, c'est lui qui détermine la qualité de cette plante, le développement de ses feuilles, sa couleur, son parfum... Léa, voici les roses. Si tu peux extraire l'ADN, s'il te plaît... Une fois qu'on a accédé aux gènes, on peut les lire et regarder quelle fonction ils peuvent avoir et dans quels traits ils peuvent être impliqués.
– Cette découverte ne permet pas de trouver les plantes robustes aux maladies. La lisibilité de l'ADN va faciliter le travail des obtenteurs.
– Ça nous permettra d'utiliser cette info comme marqueur pour aider à la sélection, donc on pourra aider à dénicher dès les 1ers stades de développement de la plante quels sont les individus qui auront le potentiel pour être plus résistants. Ily aura moins de pesticides, de traitements phytosanitaires, qui ont un impact sur les insectes pollinisateurs comme les abeilles. Donc, on a de quoi, sur cette barrette, faire 13 nouveaux essaims, 13 nouvelles colonies. Ily a une prise de conscience depuis qu'on explique que sans pollinisation, la planète n'a plus de fleurs, plus de fruits, plus de légumes. La majorité des cultures ont besoin des pollinisateurs. C'est vrai que quand on a un environnement favorable, les abeilles ont une capacité de travail et une efficacité absolument extraordinaires.
– Les choses sérieuses recommencent.
– On passe aux semis.
– Oui.
– On peut commencer à semer dans le jardin. On commence par les fèves, les petits pois et les pois mange-tout. A l'inverse d'autres solanacées qui veulent avoir 20 degrés pour germer, voire 22 ou 24, eux vont se contenter pour engager leur germination, donc si nous voulons manger des petits pois dans 3 mois, il faut les semer là.
– Comment on sème ? On a fait 2 rangs.
– Tu as mis les cordeaux à 50 cm de distance les uns des autres, sur une terre ameublie, pas enrichie. Pas besoin. Surtout pas de fumier. Tout va bien.