logo Le moteur de recherche de la télé

Do it Yourself

Silence, ça pousse !


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 10h10 sur France 5

– Stéphane arrache la bordure de bois devant le rhododendron, puisqu'il est englobé dans le nouvel espace de plantation. Derrière le poteau du fil à linge, le malus est planté. Tous les végétaux destinés à faire oublier la palissade sont présentés où ils seront installés. 3 charmes, un physocarpus, 2 pittosporum aux feuillages différents, cela mérite une mise au point.
– Voilà. Donc, on a les arbres tels qu'ils ont été implantés dans le dessin. Ici, nous avons nos 3 charmes. Ils peuvent mesurer 6, 7 m, voire plus encore, sauf que ce n'est pas l'idée. Tu vas les limiter en hauteur. L'idée est d'aller à 3 m POUF grimper sur un escabeau à 3 marches et ne pas prendre de risques. Si tu veux des rondeurs, tu peux les laisser. Si tu as envie que ce soit un écran plat, c'est possible, le charme accepte ça. Tac, tac. L'osmanthus, ça s'épointe. C'est persistant, donc tu auras cette présence toute l'année. Les pittosporum, ça se taille 2 fois par an.undefined
Si tu rentres trop dedans, ça va s'abîmer.
– Superbe !
– Les arbustes sont plantés. Devant le composteur, un phormium tenax pourpre. A l'autre extrémité, Stéphanie plante un sambucus nigra Black Lace, sureau au feuillage presque noir. Les arbustes à fleurs suivent. Un caryopteris accompagné d'un Miscanthus Zebrinus, une graminée graphique puis un Westringia, romarin d'Afrique du Sud, et un hydrangea paniculata. Stéphane a récupéré un des contenants, dont il coupe à la scie le haut et le bas pour obtenir un cylindre. Il passe l'objet par-dessus le malus, puis l'enfance dans le sol. Cette bordure protégera le tronc du fil de la débroussailleuse, qui, en coupant son écorce, pourrait être fatal à l'arbre. Sur le tronc du pin, qui, heureusement, avait été coupé droit, Stéphane visse 2 contenants qu'il emplit de terre. Dans l'un, il installe une plante volubile. Au sol, toute la belle équipe effeuille des branches de saule coupées dans le bocage voisin. Stéphane les visse pour former une sorte de couronne au sommet du tronc, puis il enlace l'osier sur ces supports, en passant devant, puis derrière la branche, et ainsi de suite.