logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 5h25 sur France 5

– On veut faire tout ce qu'on veut nous-mêmes sans être sous le diktat de qui que ce soit." Mais ça, c'était autrefois. On ne peut pas revenir en arrière. La Grande-Bretagne n'est pas ce qu'elle était ily a 100 ans. Il faut avoir une vision plus globale de l'affaire. Ily a toujours une partie de la population qui croit qu'on est mieux en dehors de l'UE, une autre qui croit qu'on est mieux dedans et une autre partie qui ne sait pas vraiment.
– A.de Tarlé: La nostalgie est l'un des ressorts puissants de ce Brexit?
– D.Mo' l'si: Certainement. A un moment donné, j'ai dû écrire que les spectateurs de "Downton Abbey", la série télévisée britannique qui illustrait la nostalgie de l'empire, avaient voté en faveur du Brexit. Ça correspond d'ailleurs à une réalité. Sur la position française, ily a 3 choses. La première, c'est de dire "tant que les Britanniques ne savent pas ce qu'ils veulent, nous ne pouvons rien faire." La 2e: ce qui est essentiel pour Paris et Londres, c'est de préserver la relation en matière de sécurité. Que la Grande-Bretagne soit dans l'Union ou qu'elle quitte l'Union.
– A.de Tarlé: Vous parlez de défense?
– D.Mo' l'si: Dé défense et dé sécurité. 3e point: Paris dit, avec Bruxelles et d'autres, qu'ily a d'autres sujets importants en Europe que la question du Brexit, en particulier celle des valeurs, du combat contre les populismes.
– A.de Tarlé: En matière dé défense, dé sécurité, n'avons-nous pas plus d'intérêts, nous Français, avec la Grande-Bretagne, qu'avec des pays comme l'Estonie ou la Pologne, dont on n'est même pas sûrs qu'ils viendraient nous aider?
– J.-M.Daniel: L'histoire du XXe siècle a été celle dans laquelle la France et l'Angleterre ont été associées. La France a pu compter sur l'Angleterre. En 1940, J.Monnet avait négocié avec les Anglais. Les Anglais étaient disposés à fusionner les 2 pays. Ces 2 pays partagent des valeurs et représentent en quelque sorte ce qu'ily a de mieux dans l'histoire de l'Europe: le libéralisme économique et politique, une certaine vision des Lumières, un attachement à certaines caractéristiques qui ont fait l'Europe.