logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 5h25 sur France 5

– Ily a les élections le 26 mai. Y aura-t-il les députés britanniques dans le Parlement alors que le pays est en train de sortir de l'UE? Pour préparer le no deal.
– Pour M.Barnier, monsieur Brexit, négociateur en chef pour l'UE, repousser ne veut pas dire renégocier.
– Michel Barnier : Si le Royaume-Uni veut toujours quitter l'UE, et s'il veut la quitter de manière ordonnée, ce que nous dit le Premier ministre, alors ce traité tel qu'il est, qui organise la séparation ordonnée, est le seul possible.
– D'ici mercredi, T.May va tenter pour la 3e fois de faire valider son accord par les députés britanniques.
– A.de Tarlé: Question.
– Philippe Turle : On est censés partir le 29 mars. C'est dans très peu de temps, 15 jours. Si d'ici là, la cour de Toulouse avait voté la semaine prochaine, par miracle, et que c'était accepté avant Bruxelles... Un temps supplémentaire pourrait être négocié. Ça pourrait permettre aux Britanniques de mettre en oeuvre le traité qui vient d'être voté. Il est donc probable que l'UE lui accorde ce temps. Après les 3 mois, la Grande-Bretagne quittera l'UE avec l'accord de T.May. Ca, c'est la meilleure hypothèse. Si l'accord est rejeté pour une 3e fois... La première fois, c'était La 2e fois, par 149 voix. Il faut un sacré nombre de députés qui changent d'avis pour que ça passe la semaine prochaine. A ce moment-là, on va proposer un temps beaucoup plus long, peut-être 2 ans, pour organiser soit le nouveau référendum, soit organiser un Brexit plus soft.
– A.de Tarlé: Ça veut dire qu'ils resteraient?
– Philippe Turle : Peut-être. L'aile droite du parti conservateur a quelques soucis à se faire. Ils ont été contre l'accord de T.May. Ils peuvent être incités à voter pour la semaine prochaine. Sinon, ils risquent de voir disparaître le Brexit. C'est une façon de pousser l'aile droite à voter en faveur de cet accord. Certains disent: "Jamais on ne votera cet accord." C'est toujours flou.
– A.de Tarlé: Commentjugez-vous ce qui se passe? Est-ce parce que ce Brexit est indétricotable que c'est si compliqué? Les politiques britanniques sont en dessous de tout dans cette affaire?