logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 5h25 sur France 5

– Ily a une polarisation totale. Ceux qui n'ont pas confiance en eux, qui n'ont pas confiance dans leur avenir, se réfugient dans un passé idéalisé. Ils votent le Brexit. C'est un phénomène très proche des "gilets jaunes" en France. qui ont une part de confiance en leur avenir, disent que ça n'a pas de sens, qu'ils seront trop petits sans l'Europe et qu'ils veulent rester dans ce projet parce qu'ils n'en ont pas d'autre. Ily a cette division. Ily a ceux qui disent: "En 2040, on sera devenus un super Singapour. Vous, Européens, vous nous regarderez plein d'envie et d'admiration."
– A.de Tarlé: Il est réaliste, ce projet? Ils parlent de la Suisse isolée et prospère. Ils disent qu'ils seront le Singapour de l'Europe.
– S.Matelly: Les pro-Brexit se sont appuyés là-dessus. Ily avait cette idée qu'on était dans une dynamique de diversification des débouchés britanniques et que ça ne porterait pas...
– A.de Tarlé: Cette idée "nous serons petits et prospères..."
– S.Matelly: Ils ont la nostalgie du Royaume-Uni de l'époque du Commonwealth, de l'empire. C'est très compliqué. Ça fait penser au bogue On nous a promis le pire et très souvent... Ils voulaient rester dans l'UE. Ils ont tout intérêt à dire que la croissance va s'effondrer. Dans la réalité, que s'est-il passé depuis 2 ans? Pas grand-chose. La baisse de la livre sterling a plutôt servi les entreprises britanniques.
– A.de Tarlé: Les conséquences sont plus politiques qu'économiques.
– D.Mo' l'si: Ce qui se passe en Grande-Bretagne, c'est l'homme qui saute du 47e étage d'un building à New York et, au 25e étage, on lui demande comment ça va. Il dit: "Jusqu'à présent, ça va bien." On est dans cette situation.
– A.de Tarlé: On va voir si la chute est compliquée. On revient à vos questions. Question.
– J.-M.Daniel: Ce qu'il y a de frappant, c'est qu'on a fait des concessions aux Britanniques, mais avant le référendum, D.Cameron avait négocié des concessions absolument invraisemblables. Il avait véritablement le beurre et l'argent du beurre. Les Grecs disaient: "On a écarté le référendum et on nous est tombé dessus.