logo Le moteur de recherche de la télé

Meurtres en Lorraine


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Qui t'a commandé ce jeu d'échecs ?
– Qu'est-ce qui cloche chez toi ?
– Papa, c'est important.
– Tiens-moi ça. Tu t'intéresses au cristal, maintenant?
– Quelqu'un a été assassiné, je veux comprendre pourquoi. Ça vient de chez toi ?
– De chez nous, tu veux dire. Non, ça vient pas de chez nous.
– Je sais ce que je fabrique.
– Et comment tu expliques cette couronne en platine ? _Je ne l'explique pas.
– J'aimerais voir les inventaires des commandes privées.
– Si ça peut te faire plaisir. Comme ça, tu sauras ce qu'on fait. Amuse-toi bien.
– Tu sais ce qui cloche chez moi ?
– Non, mais tu vas me le dire.
– C'est toi.
– Si, il a prolongé la garde à vue et l'a cuisiné 8 h d'affilée.
– Il rigole pas, le Muller.
capture
– A la cristallerie, des gens le regardaient de travers, pourquoi ?
– Ils ont la haine du gendarme.
– Pourquoi ?
– Il y a 4 ans, le vieux Muller voulait virer 50 % des employés. Ils se sont mis en grève.
– Du genre ?
– Menaces, insultes. Du coup, ils ont séquestré le vieux Muller avec sa fille pendant 20 heures d'affilée. Forcément, le lieutenant a donné l'ordre qu'on intervienne. Et là, les grévistes nous sont tombés dessus. Il a fallu maîtriser, des cousins. Franchement, je souhaite ça à aucun gendarme. Bon, et sinon, t'as un mec ?
– Vous me draguez, mon adjudant?
– C'est pas moi qui ai eu l'idée de boire un verre.
– C'était pour profiter de la moto.
– Non, j'ai pas de mec. Je dois faire peur aux hommes. Et Mme Joly, elle est comment? partie.
– Elle préférait les bagnoles.
– On va dire ça, oui.
– Putain, c'est con pour elle.
– C'est pas mal ici, non ?
– Ouais, je connaissais pas.
– Je savais que ça te plairait.
– C'est pas la 1re fois que tu ramènes quelqu'un, si ?
– Chaud.
– Je l'ai pas volé, lui.
– Dure journée ?
– File-moi la bouteille. Merci.
– Je suis passé voir ton neveu. Tu savais qu'ils avaient
– Oui. un cheval?
– Il a un gros train de vie.
– Non, c'est pour son gosse. Mais je sais pas d'où il les sort. J'ai jamais réussi à en parler avec lui.
– Ça va, Nico ?
– Sylvie.
– Merci pour les bergamotes.
– Hé, vous 2.
– Qu'il est bête. Mince, c'est presque prêt.
capture