logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 15h10 sur France 3

capture
–  T. Voeckler : Bonjour à tous. Ça roule très vite depuis le début. On est peut-être dans une des seules parties en faux-plat descendant. Mais sinon, depuis le début, c'est des montées et des descentes, les coureurs n'ont pas eu un moment de répit. Il n'y a pas eu la traditionnelle pause pipi qu'il peut y avoir sur certaines étapes. Même Philippe Gilbert a dû s'arrêter pour un incident et il a eu du mal à revenir sur les échappés. C'est dire la difficulté...
– M. Rousse : Ça ne fait que monter et descendre depuis le début de la retransmission. Peu de moments de répit.
– L. Jalabert : Deux garçons très expérimentés à l'avant, qui ont déjà obtenu pas mal de victoires en partant de loin comme ça... Thomas De Gendt vise le maillot de meilleur grimpeur, mais De Marchi s'accroche aussi... Et pourquoi pas la victoire d'étape aussi...
capture
– A. Pasteur: Thomas De Gendt et De Marchi qui vont attendre les contre-attaquants, ils se relèvent...
– M. Rousse : On en profite pour se ravitailler, pour boire un coup dans la vallée, les prochaines difficultés seront les plus dures.
– A. Pasteur: La formation Sky à l'avant du peloton, une formation Sky au complet. Il y a de bons grimpeurs dans l'équipe, il ne faut pas l'oublier.
– L. Jalabert: L'équipe Sky est dans une situation confortable avec deux garçons aux deux premières places au général, avec des écarts intéressants. Les meilleurs grimpeurs à l'arrière sont à plus d'1 minute. On a le temps de voir venir.
– A. Pasteur : Le duo de tête est repris à l'instant par les On va donc retrouver trente-huit coureurs de nouveau dans ce groupe de tête.
– T.
Voeckler : Les deux coureurs qui avaient pris quelques longueurs se sont relevés, ce n'était pas judicieux de leur part de poursuivre... Les trente-six coureurs s'entendaient à merveille... Tous les coureurs sont loin au classement, doncje suis assez surpris de l'entente qui règne dans ce groupe de tête. Ça peut aussi s'expliquer par le fait qu'il n'y a pas de vainqueur potentiel pour certaines équipes. Ils ont un coureur pour rouler dans la plaine et un coureur qui sera chargé de gagner l'étape.
capture