logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 15h10 sur France 3

capture
– Est-ce qu'il est cuit? Ça m'a l'air pas mal. Oui. Tout va bien. On pourrait penser que c'est un gâteau à la framboise. Un petit coulis de framboise.
– Voilà un repas économique qui plaira aux grands comme aux petits. Sous-titrage MFP.
– Brest n'est pas juste un port militaire célèbre. Sa réputation tient aussi à ses charpentiers qui travaillent sur les gréements.
– Un port, des bateaux et des marins, voilà Brest. Des navires s'y sont amarrés, d'autres s'y sont échoués. Pour reprendre la mer, il a fallu réunir des savoir-faire qu'on retrouve dans cet atelier. Ici, on dessine, on démonte et on retape des navires vieux de plusieurs siècles. Un chantier hors normes. rendez-vous sur le port de Brest autour d'un bon café. Ces passionnés partagent un moment de convivialité autour de Yann, le patron.
capture
– C'est cette chaleur autour d'un but commun qui fait qu'on tient. On a besoin d'être appuyés.
– Au chantier naval de Yann, on ne fait pas les choses à moitié pour ressusciter une embarcation. Mais avant de la désosser, il faut mesurer chacune des pièces, sans quoi impossible de le remonter. Ce matin, les charpentiers débitent du chêne pour fabriquer une pièce maîtresse.
– C'est un mât. C'est le mât.
– Pas de temps mort ici. Certains découpent du bois, d'autres montent les membrures qui viennent d'être restaurées. Un travail d'une extrême rigueur.
– Ça force chez toi. Grincement. Faut que ça sorte.
– Les membrures ont une fonction capitale dans la goélette. Elles donnent forme à la coque. Vertèbres de bois, elles doivent épouser la base de l'embarcation et être parfaitement alignées.
– Je réajuste, ré-équarris les bords, m'assure que tout est bien. C'est un travail précis. C'est en permanence au millimètre. C'est là qu'on se fait plaisir, quand ça rentre et que tout va bien.
– Quand le squelette sera achevé, les charpentiers pourront le border, apposer les planches de la coque. Puis interviendront les mécaniciens-ébénistes pour finir. C'est l'étape la plus longue. Des mois et des mois d'ajustements et de retouches. Quand on aime, on ne compte pas.
capture