logo Le moteur de recherche de la télé

Etoiles de légende

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h30 sur France 3

capture
– Partout, c'était la fête quand il chantait. Zaza, luna caprese o sole mio. Je crois que... Il faut que j'y aille, maintenant.
– Dalida, vers moi maintenant.
– Oui.
– Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire sur scène?
– Dalida: Pas de flash. Quand je salue, pas quand je chante.
capture
– Dans l'autre sens. La tête tournée vers nous.
– Vers nous.
– Dalida, vers moi. Donnez-moi un bravo. Comme on donne un baiser. Juste un petit dernier. Bravo. Comme au temps des rappels. Si quelqu'un se rappelle. Côté coeur, côté cour. C'est mon seul mot d'amour. Que je puisse dormir. Comme autant de rappels.
– Dans l'ensemble, les gens sont gentils. Vous les avez vus.
– Dalida: Oui, ils sont très gentils.
– Les enfants vous embrassent, les dames aussi. Les messieurs demandent des autographes. On vous présente le petit dernier. C'est chaque fois pareil? C'est attendrissant, vous ne trouvez pas? Parlez-moi d'amour. Redites-moi des choses tendres. Votre beau discours. Mon coeur n'est pas las de l'entendre. Pourvu que pour toujours. Vous répétiez ces mots suprêmes. Je vous aime.
– Est-ce que ça fait partie du métier aussi, pour vous, la sortie de scène et les autographes? Arrive-t-il des circonstances où vous avez envie de partir par une porte dérobée et d'échapper à cela? Cela m'arrive. Il faut être sincère. Ça m'arrive parfois quand je suis fatiguée. Au lieu d'être désagréable, je préfère m'échapper.
– Les gens ont été frappés à l'Olympia par quelque chose de merveilleux qui est une vraie santé, une vraie jeunesse, un vrai tourbillon, une espèce de fraîcheur extraordinaire.
– Dalida: Sur scène, je me sens très bien. Je suis toujours heureuse J'aime mon public, je m'amuse.
– Vous aimez vraiment les gens pour lesquels vous chantez. Sinon, je ne pourrais pas chanter.
capture