logo Le moteur de recherche de la télé

Etoiles de légende

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h30 sur France 3

capture
– C'est comme ça que j'ai fait mon 1er play-back, parce qu'il y avait une soeur dans les coulisses qui chantait et moi, j'ouvrais ma bouche devant les gens.
– Que faisaient vos parents?
capture
– Dalida: Maman était une femme d'intérieur et mon père était musicien, violoniste.
– Où était Dalida en 1953?
– Dalida: J'avais 20 ans. J'étais une simple jeune fille comme tant d'autres. J'étais secrétaire, dactylo. C'est là que j'ai rencontré Marco de Gastyne, le metteur en scène, qui m'avait entendu chanter par hasard. C'est lui qui m'a fait monter à Paris. Je voudrais voir des îles. Oublier un peu la grande ville. Sans chaleur, sans chaleur. Je cherche un coin tranquille. Pour mes fins de journée difficiles. Sans bonheur, sans bonheur. Alors je descends dans une boîte à musique. Comme si je descendais sous les tropiques.
Il faut danser reggae. Dans la pagaille pas gaie. De nos jours sans couleurs. Comme si je débarquais dans un pays de fleurs. Je danse le reggae. Comme si je posais le pied sur l'équateur. Quand je suis partie du Caire, j'étais sûre de réussir. Mais vraiment avec une sûreté... Dans l'avion, je commençais à écrire "Dalida"... Non, c'était "Dalila". Parce que j'avais choisi le nom de Dalila. En Egypte, il y avait plein de jeunes filles qui s'appelaient comme ça. Je ne pensais pas à ce moment-là à Samson, ça aurait fait beaucoup trop de...
– De choses difficiles?
capture