logo Le moteur de recherche de la télé

Etoiles de légende

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h30 sur France 3

capture
– A la télévision, on ne peut pas dire la vérité, il y a trop de monde qui regarde. Encore, dans les journaux, on peut y aller un petit peu, parce qu'on ne lit pas les journaux. Mais à la télé, ce n'est pas possible. C'est censé nous intéresser, tout ce qu'ils disent. Vous avez par exemple: "Le chancelier allemand a été reçu cordialement par le président de la République." Nous, on s'en fout. On ne lui a pas demandé de venir. Mais enfin, il est là, il n'a qu'à s'asseoir. "Le président de la République qui a descendu 2 marches pour l'accueillir." Il se passe des trucs, couillon... On n'est pas au courant de tout! c'est en un seul mot. Ce n'est pas... "Pour l'accueillir en signe de détente." Attention. "2 marches pour l'accueillir en signe de détente." 2 marches, c'est détente. Parce que s'il reste sur le perron, il boude un peu. S'il descend toutes les marches, c'est champagne, les gonzesses arrivent.
– Hommage à Dalida. Elle reste la plus grande star de la chanson française. Toutes ses chansons sont des succès que l'on chante encore aujourd'hui. On la retrouve dans Destin brisé.
– Sans vous, le monde est triste. Et partout, je m'ennuie. C'est fou, la vie d'artiste. Mais je chanterai même au paradis. Pour vous, j'ai mis la France. A tous mes rendez-vous. Que la fête commence. Qu'on envoie des chansons. Ce soir, pour nous, c'est la joie. Applaudissements. Besame mucho. Cette chanson d'autrefois, je la chante pour toi. Besame. Comme une histoire d'amour qui ne finirait pas. Je suis née le 17 janvier 1933. Je suis capricorne, pour ceux qui s'intéressent à l'astrologie. De cet âge-là, je ne peux pas vous dire grand-chose, parce que j'étais trop petite pour ça.
capture
– Est-ce que Dalida s'appelait déjà Dalida?
– Dalida: Non. Elle s'appelait Iolanda Gigliotti. C'est mon vrai nom.
– Vous viviez en Egypte, mais vous étiez de nationalité italienne?
– Dalida: Oui. Papa et maman étaient italiens.
– Ces souvenirs de 10 ans?
– Dalida: J'allais à l'école des bonnes soeurs. A la fin de l'année, je devais chanter. Malheureusement, ce jour-là, j'étais enrhumée.
capture