logo Le moteur de recherche de la télé

Etoiles de légende

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h30 sur France 3

capture
– Jacques Pessis : 2 à Tokyo.
– Yves Lecoq : C'était les derniers?
– Jacques Pessis : Non. Il avait prévu des dates pour les mois à venir: l'Australie, Paris...
– Yves Lecoq : Il n'y avait pas d'adieux à la scène?
– Jacques Pessis : Il m'avait expliqué très sérieusement que pour ses 100 ans, il espérait faire le Stade de France.
Trenet avait voulu faire Bercy pour dire "Au revoir et Bercy". Donc il voulait faire autre chose. Mais surtout, non seulement il travaillait énormément, mais il avait le sens de la langue française et une précision étonnante. Il ne terminait jamais une chanson sans se dire qu'il ne pouvait plus rien ajouter.
capture
– Yves Lecoq : Et pendant la guerre?
– Jacques Pessis : On l'a oublié. Il y a 2 ans, il m'a montré des timbres d'Israël avec ses parents qui ont été faits justes en Israël. Car pendant la guerre, ses parents à Paris ont caché des juifs, des soldats déserteurs. Charles, enfant, la nuit, prenait le risque de prendre les costumes des militaires et allait les jeter dans des égouts voisins de la maison.
– Yves Lecoq : C'est lui qui faisait ça?
– Jacques Pessis : Oui. Plusieurs fois, la Gestapo a tenté de le surprendre avec son père. Ils allaient à l'hôtel en face. Et quand ils revenaient, la Gestapo était partie.
– Yves Lecoq : Il a été un juste à sa façon.
– Jacques Pessis : Quelqu'un a beaucoup compté pour lui, c'est Johnny Hallyday. Car on ne le sait pas, mais ils se sont rencontrés dans un cimetière en 1960. Chacun tournait un film. Johnny a vécu 2 ans chez lui. C'est Charles Aznavour qui a appris à Johnny à faire du cheval.
– Yves Lecoq : Il est devenu un bon cavalier.
– Jacques Pessis : Il a tourné ensuite "D'où viens-tu Johnny?" Charles m'a dit un jour: "Johnny m'a toujours demandé des conseils, je lui ai toujours donné de bons conseils."
– Yves Lecoq : Il les a suivis?
– Jacques Pessis : Une fois, il ne les a pas suivis. C'était Las Vegas.
capture