logo Le moteur de recherche de la télé

Etoiles de légende

Les grands du rire


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h30 sur France 3

capture
– Ma famille habite dans le Loir-et-Cher. Ces gens-là ne font pas de manières. Ils passent tout l'automne à creuser des sillons. A tourner des hectares de terre. Je n'ai jamais eu grand-chose à leur dire. Mais je les aime depuis toujours. De temps en temps, je vais les voir. Je passe le dimanche Ils me disent, ils me disent. "Tu vis sans jamais voir un cheval, un hibou." Ils me disent. "Tu ne viens plus, même pour pêcher un poisson. "Tu ne penses plus à nous. "On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue. de dîner avec nous." Chaque fois que je m'arrête Ils ne me laissent plus partir de chez eux. Je leur dis qu'il faut Que je ne fais pas toujours ce que je veux. Et qu'il faut que je trouve encore un poste d'essence. Que je n'ai pas le temps de finir ma bière. Que je reviendrai un de ces dimanches. Passer la nuit
– Karen Cheryl : Il y a une fête que je ne raterai pas le 13 juillet prochain, c'est la Saint-Henri.
– H.-J.Servat: Comme ce sera ma fête, comme le chante Richard Anthony, c'est ma fête, je ferai ce qui me plaît. Et nous continuerons à regarder cette émission formidable.
capture
– Karen Cheryl : On vous embrasse.
– C'est ma fête. Je fais ce qui me plaît. J'ai décidé. Ce soir de m'amuser.
– Yves Lecoq : Jacques Pessis, merci d'être là pour la sortie de "Charles Aznavour, dialogue inachevé". C'est par Jacques Pessis et par Charles Aznavour. Parce que vous avez eu cette rencontre avec Charles dans le Sud. C'est grâce à vous qu'il a acheté ce terrain d'une propriété qu'il adorait.
– Jacques Pessis : Oui. Il y a 25 ans, j'achète une maison à Mouriès. Je le croise un matin. Il me dit qu'il cherche une maison dans la région. Il y avait un terrain à vendre à côté de chez moi. Il l'a acheté immédiatement et il a fait une maison à sa mesure et à sa démesure, où il adorait être. Parce que la Provence, c'était son enfance, sa vie.
– Yves Lecoq : C'était là où il préférait être. C'était sa retraite en même temps, mais il y travaillait.
– Jacques Pessis : Tous les matins, Charles Aznavour se levait à 5h. Il allait dans sa piscine faire quelques mouvements. 8h, il était à son bureau.
capture