logo Le moteur de recherche de la télé

Le clan des lionnes


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 22h35 sur France 2

capture
– Contrairement aux femelles, les mâles adultes quittent pour toujours le clan où ils sont nés. Les liens que Red et Tattoo tissent aujourd'hui les aideront à former un duo solide, au moment de partir. Cette alliance sera essentielle pour prendre le contrôle d'une nouvelle troupe, évincer d'autres mâles, et, au bout du compte, se reproduire à leur tour. Pour le moment, les retrouvailles sont joyeuses. Ils ont encore besoin de Charm. Cela fait maintenant quatre jours que Sienna, l'autre matriarche de la troupe a été blessée mais qu'elle est seule. Elle trouve cependant l'énergie de se redresser, poussée par la nécessité de se nourrir. Les lionnes chassent plus volontiers de nuit. Mais Sienna utilise ses dernières forces et tente une attaque en plein jour. Chaque tentative est un échec. Sienna est trop faible pour surprendre ses proies. Gémissements du gnou. Scène incroyable. Malgré la profondeur de ses plaies au flanc, Sienna parvient à soumettre un gnou.
Mais il tient bon. Rugissement. Et il parvient même à desserrer l'étreinte et encorner son assaillante. Le gnou souffle. Sienna a parié et elle a perdu. Maintenant, à bout de forces, plus faible que jamais. Elle est incapable de chasser seule. Et si elle ne retrouve pas rapidement sa famille, dans l'immensité de la savane, ses jours seront comptés. Loin de Sienna, à proximité d'un point d'eau, les jeunes mâles grandissent et explorent les limites de leur territoire. Ils ont encore beaucoup à apprendre. Red se hasarde seul dans la savane. Cris des hyènes. Et se retrouve, par mégarde, au beau milieu d'un groupe de hyènes. Elles sont les principales rivales de lions dans le Masai Mara. Rugissements, cris de hyènes. Les hyènes adoptent une stratégie d'encerclement. Elles sont une vingtaine autour de lui. La bande le harcèle pour l'épuiser. Le jeune imprudent est pris au piège. Elles sont assez nombreuses pour le tuer. Les hyènes poussent ce cri qui n'appartient qu'à elles et qui leur vaut le surnom de hyènes rieuses. Ce cri est surtout le signe de leur excitation face à une proie potentielle.
capture
capture