logo Le moteur de recherche de la télé

Rugby


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h20 sur France 2

capture
–  M. Lartot : Je peux vous dire que si cet essai n'est pas accordé à Zanon, il va en entendre parler! Et il n'est pas aplati. Quel geste défensif de Damian Penaud! C'est terrible pour l'Italie car il avait du soutien à l'extérieur... Il avait encore un voire même deux joueurs à gauche... C'est dingue!
– F. Galthié : Voilà pourquoi l'Italie ne gagne pas les matches!
– M. Lartot : Monsieur Carley a dit à Mathieu Bastareaud qu'il allait voir ce qui se passe, car on n'a plus de talonneur...
capture
– C. Grès : C'est Camara qui va laisser sa place à Dorian Aldegheri... Il faut que Jean-Baptiste Elissalde explique à l'arbitre...
– M. Lartot : C'est Dany Priso qui va jouer talonneur... Jean-Baptiste Elissalde n'a pas l'air très convaincu. C'est une situation ubuesque dans cette fin de match...
– C. Grès : Oui, et on demande à Mathieu Bastareaud de prendre le poste de troisième-ligne pour cette fin de match. demande à Dany Priso s'il se sent de jouer talonneur...
Il ne va pas dire non, il est un peu envoyé au feu! Qu'est-ce que c'est encore que cette fin de match? Cinq minutes à jouer, une mêlée à venir à cinq mètres de la ligne, Une première ligne Priso, Aldegheri et Bamba, trois piliers... Sinon, il y avait Raphaël Ibanez, au bord du terrain! Forte pression italienne... Louis Picamoles a tout de suite été pris par Tebaldi. On vous rappelle que la France joue à 14 après l'expulsion de Camille Dégagement de Baptiste Serin avec une touche trouvée sur la ligne des Les Italiens sont maudits dans ce match. Ils ont passé cinq fois la ligne d'en-but...
– F. Galthié : Damian Penaud a fait le geste qui sauve la France pour le moment. Il réalise un très bon tournoi, dans des conditions difficiles.
– M. Lartot : Il reste encore quatre minutes à jouer...
– F. Galthié : C'est important, ce que vient de faire Arthur Iturria! Je pense à son papa, j'ai eu la chance de jouer avec lui, il peut être fier de son fiston.
Du bon jeu au pied de Baptiste Serin pour mettre la pression... reculé de 50 mètres. Les Français vont maintenant devoir s'y coller sans se mettre à la faute.
capture