logo Le moteur de recherche de la télé

Rugby


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h20 sur France 2

capture
– Ce sera une pénale touche à jouer pour les Français.
– M. Lartot: L'équipe de France y va tranquillement, à cette touche.
– F. Galthié : En confiance, on vient de sortir de notre camp très facilement. On a été dominants dans l'épreuve de force. Une touche réduite... Un ballon porté, on est bien parti...
– M. Lartot : Mais Louis Picamoles a été stoppé et mis en touche. On est revenu aux basiques, aux fondamentaux, avec un bon ballon porté des familles...
– F. Galthié : Dommage que Louis Picamoles soit sorti du terrain car on était bien structuré autour de lui.
– M. Lartot : Encore un ralenti de l'essai non accordé, visiblement, le réalisateur italien l'a en travers de la gorge.
capture
– F. Galthié : Une petite faute côté français et les Italiens vont pouvoir sortir facilement de leur camp.
– M. Lartot: Nous ne sommes pas sur un rythme très élevé.
– F. Galthié : Il faut être honnête aussi, c'est le petit niveau du Tournoi des 6 nations, c'est la deuxième division qui joue...
– M. Lartot : Un bon départ de Ghirladini, heureusement, un bon travail défensif français qui stoppe l'avancée italienne. On est sur la ligne médiane.
– F. Galthié : Pas de pression à la retombée... Si le ballon sort vite... Non, on prend le temps de relever tous les joueurs...
– M. Lartot : Bamba a résisté dans un premier temps au placage de Pasquali. Ils se sont bien redistribués sur la largeur, les Italiens.
– F. Galthié : Voilà le type de ballon qu'il faut exploiter rapidement côté français. Les Italiens sont fragiles quand ils perdent les ballons, ils mettent du temps à se replacer.
– M. Lartot : Antoine Dupont n'est pas très inspiré aujourd'hui.
– F. Galthié : Il y avait peut-être mieux à faire sur ce ballon.
– C. Grès : Damian Penaud vient de reprendre un peu Antoine Dupont, d'ailleurs, en lui disant qu'il fallait jouer à la main.
– M. Lartot : Très bon dégagement et très bon jeu au pied de Jayden
– F. Galthié : Voilà, deux bonnes conquêtes consécutives en touche Mathieu Bastareaud nous a fait avancer de quasiment 10 mètres...
capture