logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– Claudie: Pas spécialement, mais de temps en temps, je flashe sur quelque chose.
– Sophie: C'est ce qui s'est passé avec cet objet?
– Claudie: Par erreur.
– Sophie: Pourquoi?
– Claudie: Je pensais que c'était un instrument de mesure de bateau.
– Sophie: Il y a inscrit dessus Ça veut dire quoi?
– Helen Hessel : Sphygmométrique, c'est pour calculer la tension artérielle.
– Sophie: C'est un instrument médical.
– Helen Hessel : Oui, rien à voir avec la navigation.
capture
– Sophie: Vous voudriez en obtenir combien?
– Claudie: 90 euros.
– Sophie: C'est précis. Il y a un marché pour les objets médicaux?
– Helen Hessel : Absolument. Ça se collectionne. Il y a un musée de la médecine à Paris qui présente différent instruments, chirurgicaux, médicaux, de toutes les époques. Celui-ci est un tout petit peu plus tardif. On voit le nom de son inventeur. C'est marqué "oscillomètre sphygmométrique du Pr Pachon". Le Pr Pachon est un médecin bordelais qui a fait breveter son invention au cours des 1res années du XXe siècle.
– Sophie: J'espère que c'est un appareil qui a une certaine valeur. Son invention a été une découverte capitale pour la médecine.
– Helen Hessel : Ça a été révolutionnaire. Il y a 2 cadrans typiques. Le 1er est numéroté de 0 à 20 et le 2e deoà 30. L'appareil est accompagné d'une petite canule. Normalement, on a un tuyau en caoutchouc relié à un brassard en tissu, accompagné d'une poire en caoutchouc qui permet de resserrer le brassard autour du bras.
– Sophie: C'est peut-être standard, le caoutchouc avec le brassard. C'est ce qu'on voit encore aujourd'hui.
– Helen Hessel : Oui, mais malgré tout, cet objet n'est pas dans son état complet. Il lui manque sa boîte, ses embouts en caoutchouc, son brassard.
– Sophie: Le fait qu'il soit incomplet lui enlève de la valeur?
– Sophie: Vous l'estimez à combien?
– Helen Hessel : 40 euros.
– Claudie: Oh non!
– Sophie: Vous le vendez pour ce prix?
– Claudie: 40 euros, non.
– Sophie: Peut-être allez-vous être surprise.
– Helen Hessel : Peut-être que les marchands vont surenchérir.
– Claudie: C'est quand même rare.
– Sophie: Je vous souhaite de bien le vendre.
capture