logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 7h00 sur France 2

–  F.Zeitoun: Il y a beaucoup de résonance avec l'actualité. Lorsque Pierre-Yves Lebert vous a emmené cette idée de texte, les Gilets jaunes n'étaient pas encore dans les rues.
– C'est vrai. Quand j'ai écrit cette chanson, j'avais le sentiment que l'on était bâillonnés et que les choses n'avançaient pas suffisamment vite.
– Frédéric Zeitoun : "Chante, la rue chante" est une incitation à prendre la parole.
– C'est une façon de clamer sa vérité. Il y a une résonance particulière aujourd'hui, c'est sûr. Mais dans la chanson, on dit bien "chante". C'est en chanson.
– Frédéric Zeitoun : Vous avez chanté "Allumer le feu" de Johnny Hallyday. Qu'avez-vous gardé de lui?
– J'ai rencontré quelqu'un de carrément schizophrène. Une sorte de schizophrénie de l'âge. Quelqu'un qui est resté à 16 ans dans sa tête. On est sortis du studio un jour. Il est venu me voir et il m'a dit: "Sache que dans la vie, on est toujours seul". Cette phrase résonne toujours. C'est profondément ce qu'il a toujours été pour moi, Johnny. Applaudissements.
– Laurent Bignolas : Il a l'air de prendre autant de plaisir sur scène avec son public que quand il écrit pour les autres.
– Frédéric Zeitoun : Il a écrit de nombreux tubes pour les autres. Et sur un texte de Zazie, "Allumer le feu" dont il a fait la musique. Je pense à "Savoir aimer" à un moment où la carrière de Florent Pagny battait un peu de l'aile. Il est revenu avec cette chanson sur un texte de Lionel Florence, "Savoir aimer". Je pense à ce duo qu'il avait fait avec cette charmante chanteuse, dont le nom m'échappe, "Si l'on devait mourir demain", Natasha St-Pier, merci. Il a offert sa plume à ses confrères.
– Laurent Bignolas : Merci, Frédéric et merci, Julia qui, l'air de rien, a piqué les 2 derniers macarons qui restaient dans la boîte que vient de nous offrir un certain Loïc Ballet. Restez avec nous. Dans un instant, on se retrouve pour "C'est un monde". Le sommeil est à l'honneur cette semaine. Quels sont les remèdes de nos voisins pour dormir? Combien de temps passent-ils dans les bras de Morphée, eux, qui sont les rois de la sieste ailleurs que chez nous?