logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 7h00 sur France 2

– Si nous sommes un peu dissipés, c'est à cause de vous, il ne fallait pas amener des jouets. Dans tous les cas, c'était assez étonnant. En fin d'émission, on vous donne rendez-vous pour "C'est un monde", cette semaine, c'est le sommeil qui est à l'honneur. Quels sont les secrets de nos voisins pour dormir paisiblement? C'est ce que nous verrons en Italie, en Espagne et en Jordanie puis en Grèce où visiblement, le monde appartient à ceux qui se couchent très tard.
– Le peu de sommeil ne semble pas avoir d'effet négatif sur les Icariotes. Cette île détient en effet le record des centenaires de Grèce. Sur les 9 000 habitants de l'île, 3 000 ont plus de 96 ans.
– Les Icariotes ne sont pas de gros dormeurs. Ils ont toujours travaillé beaucoup, même la nuit. Ils aiment se reposer et faire des siestes.
– Laurent Bignolas : Une petite page de pub et on se retrouve juste
– Laurent Bignolas : J'adore la musique pour annoncer l'arrivée de Frédéric Vion qui a lu pour vous magazines. Loïc Ballet est passé et il a laissé une boîte de macarons. Il n'en reste plus que 2. Ça se joue entre vous 3. Qu'est-ce que ça donne, nos petits magazines? J'ai l'impression que ça va sentir le printemps.
– Frédéric Vion : Oui, on sent dans les magazines que le printemps arrive avec des printemps parfois différents du nôtre. Je vous ai déjà parlé du magazine L'Ame des lieux qui, aujourd'hui, nous emmène au Groenland.
– Laurent Bignolas : Avec des cartes, avec des infos.
– Frédéric Vion : On distingue là-bas plusieurs printemps, les Inuits utilisent plusieurs expressions. Ils ont "l'hiver finissant", "le printemps en devenir", puis "le vrai printemps". C'est la marque d'une vie proche de la nature avec, à chaque fois, des activités correspondantes. Le moment où on peut aller encore à la banquise, celui où elle a fondu, etc. Les Groenlandais eux-mêmes ne sont pas oubliés par l'article. Comment voient-ils le réchauffement climatique? La question de leur autonomie voire de leur indépendance peut-être un jour.
– Laurent Bignolas : La communication, parce que ce sont plein de petites îles. La banquise, ça sert à ça aussi pour aller se voir les uns et les autres en traîneau pendant l'hiver.