logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 7h00 sur France 2

– Il ne cache pas son inquiétude. Il a mobilisé sur Paris 5 000 membres des forces de l'ordre.
– Merci. Cette manifestation des Gilets jaunes va rejoindre celle en faveur du climat. Après la forte mobilisation des lycéens et des étudiants, la Marche du siècle rassemblera 140 associations et ONG qui dénoncent l'inaction du gouvernement.
– Des slogans choc pour l'environnement. Aujourd'hui, des milliers de manifestants devraient défiler dans toute la France pour le climat. L'objectif est simple: le climat doit devenir une priorité.
– Il n'y a pas de cadre idéologique imposé. On est capable de changer les choses.
– J'essaie de limiter les plastiques. Je ne vais plus chez McDo. Ça touche à notre confort personnel, mais ça fait la différence.
– Hier, des centaines de milliiers jeunes qui ont défilé dans toute la France. Mais aussi dans le monde entier. Comme ici, à New York, au Kenya ou encore en Inde. Ensemble pour limiter le réchauffement climatique, selon les scientifiques, il faudrait réduire les émissions de CO2 de 50%
– C'est la fin de cette édition. Prochain rendez-vous à 7h30.
– Laurent Bignolas : Merci et à tout à l'heure pour d'autres informations. Cette semaine, nous avons mis à l'honneur les maires de France depuis lundi. Pour terminer cette spéciale, Philippe Collignon a rencontré pour nous le responsable des Jardins familiaux, qui représente les mairies de l'Oise. Je vous trouve bien sérieux, Philippe, ce matin. C'est vrai à propos de jardins, qu'il y a énormément de demandes pour ces jardins familiaux qui sont rattachés à des mairies ou à des communes de façon plus large. Comment ça marche? Je crois qu'il y a une liste d'attente assez importante.
– Philippe Collignon : Beaucoup d'attente. Depuis 4-5 ans, il y a vraiment un ramdam sur ces jardins ouvriers puis qu'on réappelle "jardins ouvriers" parce qu'effectivement, ça nous permet de faire des économies et de jardiner en famille. Ça s'adresse particulièrement aux familles qui ont un revenu modeste et qui désirent cultiver des légumes. Ce n'est pas un lieu où on va mettre des chaises longues et un coin de gazon.