logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 7h00 sur France 2

– Cet attentat a plongé le pays dans l'effroi. A Christchurch, c'est l'émotion qui domine. De nombreux gestes de solidarité envers la communauté musulmane.
– Après le choc et la stupeur, c'est le moment du recueillement et de l'émotion. Des centaines d'habitants viennent déposer des bouquets. La mairie a autorisé les habitants à cueillir les fleurs dans les jardins publics pour composer des bouquets. Ce qui s'est passé n'est pas représentatif de l'état d'esprit néo-zélandais. Ce sont aussi des actes. J'ai assisté à des scènes émouvantes de solidarité, de dizaines d'habitants qui viennent apporter à manger pour la communauté musulmane. Cette communauté vient majoritairement de Syrie, d'Afghanistan ou d'Irak. Ils pensaient avoir trouvé en Nouvelle-Zélande une terre pacifique et paisible.
– Hommage aux 49 personnes décédées et à la vingtaine de blessés lors de ce carnage: la tour Eiffel s'est éteinte hier à minuit à l'initiative de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a exprimé ses condoléances. Nouveau samedi de mobilisation des Gilets jaunes. C'est le 18e. Le mouvement espère une démonstration de force en recentrant la mobilisation à Paris. D'autres cortèges défileront en province. Nous sommes à la Gare Montparnasse. vont arriver dans différentes gares parisiennes. En quoi ce mouvement est-il si important aujourd'hui?
– Cette 18e journée de mobilisation coïncide avec la fin du grand débat. Certains estiment qu'ils n'ont pas été entendus. Ils appellent à un sursaut de mobilisation. Ils savent qu'il y avait de moins en moins de monde ces dernières semaines. Pour faire nombre, ils appellent à se focaliser sur Paris. Le rendez-vous a été donné devant les grandes gares parisiennes, comme ici. L'idée est de converger vers l'Elysée. Certains leaders des Gilets jaunes laissent planer le doute sur un regain de violence. Notamment Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", très influent sur les réseaux sociaux. Il a eu cette formule: "Je je n'appelle pas non plus à la non-violence."L'exécutif prend les choses au sérieux. Christophe Castaner a renforcé le dispositif de sécurité.