logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 7h00 sur France 2

– Laurent Bignolas : Bonjour, bonjour. Bon réveil tout le monde et bienvenue chez nous. Nous sommes le samedi 16 mars et ce matin, on vous propose un programme culturel riche en couleurs. Pour bien commencer le week-end et pour clôturer cette semaine spéciale sur les maires des villes de France, on partira à la rencontre du responsable des jardins familiaux de l'Oise avec Philippe Collignon, vous verrez, il y a un rapport. Changement de registre: Sylvie Adigard vous fera découvrir les luminaires iconiques de l'artiste-orfèvre Serge Mouille. On parlera musique, bien évidemment, avec le showman pop-rock, j'ai nommé Pascal Obispo. Et puis, sans oublier, en fin d'émission, votre rendez-vous hebdomadaire "C'est un monde", Tout de suite, place à l'actualité avec la 1re édition du journal de la rédaction.
– Bonjour. Le principal suspect du carnage perpétré dans 2 mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande a été inculpé pour meurtre. Il s'agit de Brenton Tarrant. Un Australien de 28 ans extrémiste de droite. L'attaque a fait 49
– Une audience éclair devant les caméras sans aucune émotion du tueur. Brenton Tarrant, 28 ans, australien, se présente comme un Blanc de la classe ouvrière, ancien professeur de fitness. Il ne demande pas de libération sous caution.
– Vous êtes en détention sans possibilité d'appel et vous comparaîtrez le 5 avril.
– D'ici la prochaine audience, la Première ministre de Nouvelle-Zélande veut revoir la loi. Il suffit d'avoir 16 ans dans le pays pour acheter un fusil. Le terroriste disposait d'un port d'armes. Les enquêteurs fouillent son domicile.
– Il a une résidence où nous commençons par vérifier qu'il n'y a pas de danger.
– Brenton Tarrant a des complices. Si l'une des 4 personnes arrêtées a été relâchée, un couple est recherché. Une voiture attendait devant la mosquée selon un témoin, qui a mis fin à la fusillade en arrachant l'arme au tueur. Parmi les 49 victimes, des femmes, des enfants, une vingtaine d'autres sont gravement blessés. Dont 2 garçons de 2 et 13 ans. "Restez fort", implore cette pancarte dans un jardin, "ils ne gagneront jamais.