logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h30 info


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 6h30 sur France 2

– L'invité d'honneur, ça n'est pas une personne, mais un continent: l'Europe dans toute sa diversité.
– C'est le rendez-vous incontournable pour les amoureux du livre. Au total, 3 000 auteurs exposés et 33 000 professionnels présents. Car l'enjeu est de taille pour le Salon du livre: séduire de nouveau le public qui délaisse de plus en plus le livre traditionnel. Malgré une production et un prix moyen stable, la vente de livres a reculé en 2018. La plus forte baisse depuis 10 ans. Les professionnels du secteur misent sur d'autres formats comme le livre audio. Ils présentent certains avantages aux électeurs comme pour ce commercial qui passent de nombreuses heures dans sa voiture.
– C'est le moment où on prend du plaisir à écouter un livre. On est loin de s'énerver. On est tranquille avec notre histoire. Les téléphones ont de grosses mémoires, aujourd'hui. On peut en avoir 10 dans le téléphone sans que ça ne pose de problème.
– C'est bien le papier et non la lecture que le public délaisse. Selon une étude du Centre national du livre, les Français aimeraient disposer de plus de temps de loisir pour pouvoir s'adonner à cette activité.
– Pourquoi l'industrie peine-t-elle autant à recruter? 49% des industriels avouent ne pas réussir à embaucher autant qu'ils le voudraient.
– Ça n'est pas un problème de salaire, en tout cas pas tant que ça. C'est surtout un problème d'attractivité des métiers de l'industrie. Ils souffrent d'une mauvaise image aux yeux de la jeunesse.
– Nous sommes chez le leader européen des voitures sans permis. Malgré des chaînes de montage qui semblent être au complet, cette entreprise française peine à recruter des salariés qualifiés.
– Pour l'année 2019, nous avons 30 postes à pourvoir. On commence par des postes en montage de véhicules, jusqu'au poste d'ingénieur au bureau d'études.
– En cause: la mauvaise image dont souffre le secteur de l'industrie automobile. Des conditions de travail difficiles ou des métiers essentiellement masculins.
– En industrie, on a quelques difficultés liées essentiellement à la reprise économique.