logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h30 info


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 6h30 sur France 2

–  Si la marée noire arrive et que le bassin se retrouve fermé, on ne pourra plus expédier d'huîtres qui arrivent de mer, si elles sont polluées. Le fait d'avoir un peu de stock nous permet de continuer la commercialisation.
– Sur les plages, on tente aussi de prévenir le risque de pollution aux hydrocarbures. A Lacanau, des opérations de nettoyage ont commencé.
– C'est une mesure préventive qui vise à retirer les macro déchets des plages de Lacanau. Pour éviter qu'en cas d'éventuelles pollutions, les hydrocarbures ne se fixent sur les déchets et limitent les quantités à traiter.
– A cause des forts coefficients de marée attendus en milieu de semaine, la zone touchée par la pollution pourrait être plus étendue. Mais difficile pour l'heure de dire quelle partie du littoral français sera la plus impactée.
– Qui sont les enfants de jihadistes français rapatriés de Syrie? Les 1ers orphelins de Daesh sont arrivés en France. Opération menée dans la plus grande discrétion.
– Tout à fait. 3 garçons, 2 fillettes. Tous âgés de moins de 5 ans. Ils sont arrivés hier sur le tarmac de Villacoublay dans les Yvelines. Leur situation sera examinée au cas par cas.
– La poussière et le froid du camp de réfugiés est loin derrière eux. 3 petits frères de 5, 3 et 1 ans ont rejoint la France. Ils étaient orphelins depuis la mort de leur mère, française, qui avait rejoint les rangs jihadistes. Les grands-parents réclamaient leur retour depuis des mois.
– C'est un bonheur, mais amer. On sait que l'on n'a plus notre fille. C'est un nouveau départ. On souhaite les voir le plus rapidement possible.
– Ils seront certainement dans un hôpital. Ils ont besoin de beaucoup de soins. Le plus petit a une jambe cassée et ne marche pas. Le 2e a des problèmes intestinaux. L'aîné est très perturbé.
– Bientôt un juge des enfants dira à qui seront confiés les orphelins rentrés aujourd'hui. Depuis le Kenya, mercredi, Emmanuel Macron avait annoncé que les rapatriements de jihadistes seraient évalués au cas par cas en fonction de critères humanitaires. Les avocats des familles attendent plus de l'Etat français.