logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h30 info


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 6h30 sur France 2

– Je ne vais plus chez McDo. Ça touche à notre confort personnel, mais ça fait la différence.
– Hier, ce sont près de 170 000 jeunes qui ont défilé dans toute la France. Mais aussi dans le monde entier. Comme ici, à New York, au Kenya ou encore en Inde. Ensemble pour limiter le réchauffement climatique, selon les scientifiques, il faudrait réduire les émissions de CO2 de 50%
– Pas seulement en France, mais à travers le monde, la jeunesse réclame des mesures fortes et pousse les dirigeants à agir.
– Nous sommes tous Calédoniens et habitants du monde. Nous avons pour devoir de le protéger.
– J'essaye de faire ce que je peux pour le climat, pour l'environnement, au niveau de mon lycée, au niveau local.
– On compte demander une taxe carbone avec un slogan: "Pollueur, payeur", et qu'on arrête de rouler dans des voitures qui pèsent 2 tonnes alors qu'on pèse 80kg et qu'on est tout seul dedans pour parcourir 3km.
– J'utilise des sacs réutilisables. Ma bouteille est en verre. C'est plus écolo.
– On en vient au naufrage du Grande America au large des côtes de Gironde et de Charente-Maritime.
– Le littoral se prépare à la marée noire. Une 3e nappe d'hydrocarbures a été repérée. 2 000 tonnes de fioul se sont échappées du cargo qui transportait également des déchets toxiques. Les opérations de dépollution ont démarré.
– Vu du ciel, les 450m2 de marais salants de l'île de Ré. Pour les protéger d'une pollution aux hydrocarbures, la centaine de sauniers qui les exploitent a une arme. 22 vannes qu'il suffira de fermer pour empêcher les entrées d'eau de mer si la menace d'une pollution se précise.
– L'enjeu, c'est de ne pas faire rentrer de pollution dans les marais. On a cette chance. On peut tout fermer. On peut s'imposer de ne pas produire du tout cette saison, de façon à ne pas faire rentrer de pollution.
– Invités à prendre leurs précautions pour éviter de perdre une partie de leurs huîtres, les ostréiculteurs sont à pied d'oeuvre. Dans cette entreprise où l'on commercialise 400 tonnes d'huîtres chaque année, des centaines de coquillages ont été rapatriées pour être confinées.