logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 1h34 sur TF1

– On peut faire ça dans 2 jours.
– C'est du rapide. Mais comment être sûrs de l'audience si c'est un live sur Internet ?
– Justement, j'ai appelé Max. Il est OK pour présenter le show. Vous imaginez ? Avec l'animateur de l'émission, ce sera un carton.
– Mais si tu es en panne d'inspiration ?
– Il n'est jamais en panne. La preuve, il m'a battue en demi-finale. Je fais circuler l'info. Ça devrait le faire.
– Donnez-moi un thème. N'importe lequel. Avec lui, je suis invincible.
– OK. Alors un thème.
– Vas-y.
– Hmm... "Ukulélé."
– T'es sérieuse ? Non, OK, ça marche, "ukulélé". Euh... OK. Toute la soirée, j'avais écrit des chansons sur un thème donné par Shirley ou Nico. C'était super fun. J'étais remonté à bloc. Ce challenge allait faire un vrai buzz. Surtout avec l'animateur de l'émission. J'en étais sûr, la rumeur allait cesser.
– Après une courte nuit, Matthieu avait repris le dessus, mais le comportement de Shirley allait l'intriguer.
– Qu'est-ce que tu fais ?
– Rien. Je regardais mes mails. Tu as bien dormi ?
– Oui. Pas assez, mais bien.
– Bon, je file. C'est aujourd'hui que je fais les voix en studio.
– Ah. On se voit ce soir ?
– Ce soir, j'ai un truc entre copines.
– Ah ? J'aurais bien aimé qu'on répète pour le live.
– T'inquiète pas. Tu es au top. A demain. j'arriverai tôt.
– Elle était bizarre, mais je n'avais pas trop fait attention. Ça lui arrivait de faire des virées entre copines. Je trouvais ça bien qu'elle se montre aux soirées. Je m'étais entraîné tout seul. Je voulais montrer de quoi j'étais capable.
– Le lendemain, Matthieu était prêt à relever son challenge sur le Net. Musique inquiétante Qu'est-ce qu'il y a ?
– Regarde.
– "Matthieu Pajot combat depuis des années "ses addictions. sous l'emprise de l'alcool, "il avait provoqué un accident."
– C'est vrai ?
– Mais non. Enfin, tu connais la presse. Le seul accident que j'aie eu, c'était en vélo. J'avais dû boire les 2 premières bières de ma vie et je me suis pris un parterre de fleurs. Et il y avait les flics. Ils m'ont embarqué. Mais depuis ça, je ne bois plus.
– Le mal est fait.