logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 1h34 sur TF1

– Il faut se concentrer. Après, il faudra chercher du travail. Plusieurs violons s'accordent.
– Quand elle ne fabrique pas de violon, Anaïs répète à l'école de musique. Concerto Pour être luthier, il faut aimer l'esthétique d'un instrument mais aussi sa sonorité. Sur l'île de Bréhat, c'est une journée particulière pour Angeline. Elle rejoint le continent avec Yves, le patron de la verrerie, pour découvrir le lustre assemblé.
– Le plateau fait Vous pouvez pas ramener ça sur l'île et après sur le continent. Donc il a fallu monter ça sur place dans un hangar loué à cet effet.
– J'aime bien voir les pièces finales. C'est important. Ça permet de se rendre compte,
– On parlait de relation avec les chevaux. Lui, je l'aime bien. Justement parce qu'il est un peu foufou.
– Loïc, lui aussi, apprend à se montrer patient. Tintements Travaillant à son compte, il a dû démarcher de nouveaux clients, comme ce centre équestre.
– Ça lui va bien, ce fer. Tapotis J'en vis pas comme je voudrais, puisque j'habite encore chez mes parents. Enfin, je suis pas à 100% indépendant financièrement puisque j'ai dû trouver un mi-temps pour vivre, cet hiver. Sinon tout seul, je passais pas l'hiver. Mais je pense dans 2, 3 ans, je vivrai bien de mon métier. J'aurais pu prendre l'option de facilité : finir ouvrier, économiser, et m'installer comme ça. Mais j'ai préféré me lancer tout de suite dans la cadence. J'aime quand même ma région et ça faisait 5 ans que j'étais pas chez moi. Revenir en Auvergne, c'était bien.
– Si Loïc vit chez ses parents, c'est aussi pour utiliser cette ancienne forge. Il y fabrique des fers et s'entraîne avant les concours. Son père a été forgeron puis débardeur à cheval. Enfant, Loïc aimait déjà s'occuper des chevaux de trait.
– En débardage, dès que j'étais dans les bois et qu'il en avait l'occasion, il était avec moi. Et quand le maréchal venait à la maison, il était toujours là. Souffle
– Ce qui m'amusait beaucoup au début c'était la "porte à chaud". Voir toute cette fumée autour du cheval. je voulais faire pareil. Et après, j'ai découvert un métier qui me passionne à 200%.