logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 1h34 sur TF1

–  C'est du Peugeot ?
– Oui.
– C'est sur une 205 ?
– Il faut que je trouve la bonne pièce.
– Vous avez tout de suite reconnu ?
– C'est une bobine d'allumage. C'est une Peugeot. 205, ça m'inspire.
– La personne qui lui a tout appris, c'est lui, son père, Michel.
– Tu es habillé propre, aujourd'hui.
– Ça arrive.
– C'est rare. Tu es de sortie.
– Il a monté cette classe il y a 30 ans, avant de la vendre à sa fille.
– Qu'avez-vous pensé quand votre fille vous a demandé à l'acheter ?
– Je n'ai pas hésité.
– Tu ne me l'as pas fait voir. Il fallait quand même que je prouve que j'avais vraiment envie.
– S'imposer dans ce monde d'hommes, Nathalie a réussi.
– C'est celle-ci qu'il faut.
– Même Kamal, son compagnon, doit rester à sa place.
– Des fois, au téléphone, tu as voulu aiguiller des gens et tu ne connaissais pas toutes les procédures. Tu es parti à dire des choses qui n'étaient pas justes.
– Ça peut être mal interprété.
– Quand on dit quelque chose, il faut que ce soit sûr. Je ne vais pas repasser derrière pour dire que ce qu'il vient de dire est faux.
– Des fois, ça me fatigue. Je pars sur le parc et je démonte.
– Quand il a besoin de se défouler, Kamal remet les mains dans le cambouis.
– Il faut se protéger les mains. Ces fluides rentrent dans la peau. Ça peut être cancérigène.
– Il doit dépolluer le véhicule. En France, c'est une obligation. Dans une casse, tout se récupère. Même l'essence.
– Vous en faites quoi ?
– Je la filtre et je l'utilise. Ça fait partie des avantages. Le liquide de refroidissement était propre. Je le conserve. Ici, il y a beaucoup d'agriculteurs. On nous en demande pour les tracteurs. Il est temps pour Nathalie de retrouver sa fille Elise.
– Viens mettre le manteau.
– Ça s'est bien passé ?
– Oui. Elle a juste fait une petite colère parce qu'il fallait ranger les jouets.
– La nounou a commencé à garder la petite alors qu'elle n'avait que 15 jours.
– Elle passe beaucoup de temps avec vous ?
– 10 heures parjour.
– Quelque part, ce n'est pas moi qui l'élève.
– Vous n'aimeriez pas pouvoir plus vous en occuper ?