logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 1h34 sur TF1

– Elle remorque elle-même les voitures accidentées, quel que soit le temps.
– Là, il fait beau. Ce n'est que du brouillard. La pluie, c'est plus embêtant. C'est inondé. Il faut un camion amphibie. C'est comment, Elise ? Le feu est vert. En général, elle dit : "C'est vert, on passe."
– Le métier de Nathalie exige de nombreux sacrifices. Sa fille, Elise, comme ses 3 autres enfants, elle ne les voit pas grandir. Ce matin-là, Nathalie doit remorquer une voiture seule et sous la grêle.
– Ce n'est pas le temps idéal. Je n'ai pas le choix. Si j'attends que ça passe, demain matin, je suis encore là.
– Cette voiture accidentée, c'est la matière première de Nathalie. Elle provient de garagistes ou de particuliers qui s'en débarrassent.
– Même sous la pluie, c'est vous qui le faites ?
– Oui. C'est moins rigolo sous la flotte. Je vais plus vite.
– Avec cette épave, Nathalie alimentera sa casse en pièces détachées.
– La voiture, même si elle est accidentée, il y a encore plein de morceaux. Il y a les feux, les essuie-glaces, les poignées...
– Si le moteur tourne encore, cette épave pourra lui rapporter aux alentours de 500 E à la revente. Nathalie est ancien chauffeur routier. Il y a 7 ans, elle a investi toutes ses économies pour reprendre la casse familiale.
– Vous pensez que beaucoup de femmes feraient ce que vous faites ?
– Ça dépend. Il faut aimer se salir. Il ne faut pas avoir peur d'être sale, de ne pas sentir bon quand on rentre. J'ai quand même un sac à main. Il n'y a pas les talons, mais il y a le sac à main. Là, on est à la maison. Superbe vue. Le chantier. A un moment donné, on a l'habitude. Ça ne me dérange pas. Dans le chantier, un seul employé : Kamal, le compagnon de Nathalie. Son rôle : vérifier les voitures que sa femme a remorquées. Il doit récupérer le maximum de pièces. Il est très bon, ce moteur. Ça a dû prendre la flotte. Les feux sont propres. La fenêtre descend bien.
– Le modèle est recherché. Les pièces trouveront facilement acquéreur dans la boutique de Nathalie.
– Vous auriez quelque chose qui ressemble à ça ?