logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 1h34 sur TF1

– Ca, je le regarde avec plus de plaisir. C'est plus soft à jouer. Et on est tous les 4. Et je suis dans une bande. Ça me plaît bien.
– Au final, vous avez toujours évolué avec d'autres.
– Oui, j'ai toujours travaillé en équipe. De par le manque de confiance, aussi, mais pas que. J'ai toujours aimé ça. J'aime écouter les autres et résoudre les problèmes.
– Oui. Allez, tiens. Voilà. Le Télémagouille, notre socle.
– Mamadou, toujours en forme ?
– Si je gagne...
– Mamadou, je vous donne des noms de personnalités. Vous me dites s'ils sont blancs ou noirs.
– Ce sketch est l'un de ceux qui ont fait la renommée des inconnus.
– Eric Blanc.
– Michel Noir.
– Attention, il y a un piège. Michael Jackson.
– Bonne réponse !
– Après quelques années de galère, le trio se fait enfin remarquer grâce à ses sketches loufoques qui parodient la télévision.
– C'est à Véronique. Le personnage de Didier : exceptionnel. Je vous dis Laurel et... Vous me répondez Hardy. Attention, c'est parti. Roméo et ?
– Vous m'avez dit de dire "Hardy".
– Non, non, non. C'était l'exemple. Là, c'est : Roméo et Juliette.
– Juliette ?
– Jacques Dutronc et Françoise ?
– Juliette.
– Mais non, Hardy !
– Mais vous m'avez dit de pas dire "Hardy" !
– Mais c'est parce que... Là, on voit qu'au-delà du texte, il y a vraiment des psychologies de personnages. C'est une des forces des Inconnus. D'avoir campé des personnages avec une psychologie. Elle est incroyable, cette Véronique. Elle est à la fois un peu prétentieuse, un peu bête, évidemment. C'est un personnage, quoi. Du coup, il peut dire tout ce qu'il veut à partir du moment où il est dans le personnage. Qui a immortalisé le grand air de "Carmen" ?
– Stéphanie de Monaco.
– Pendant près de 10 ans, leurs personnages haut en couleur vont marquer la France entière et feront des Inconnus le groupe d'humoristes le plus mythique des années 90.
– C'est l'hystérie autour de vous.
– Comment arrivez-vous à rester ensemble ?
– On reste les pieds sur terre parce qu'on est un groupe. Quand on nous dit qu'on est formidable, on sait que c'est le groupe, c'est pas seulement soi.