logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h20 sur France 5

– "Vous avez fait un film sur Chirac, vous l'aimez. Vous avez beaucoup d'affection." J'ai répondu que oui. Il m'a dit que c'était curieux. Quel est ce monde où on ne peut plus dire son affection, son amour, où on ne peut pas parler des gens avec qui vous vous trouvez bien? C'est fascinant! J'ai envie de le clamer. Même en politique.
– J.-L.Debré: Surtout en politique, où il n'y a pas d'amis. Le moment le plus dur de ma vie, où j'ai pris beaucoup de distance, c'était la campagne de 94. Les sondages ne sont plus bons et tous vos camarades vous regardent comme ça. J'appelle pour dire qu'on va venir dans son département avec Chirac. "Tu sais, ma grand-mère ne va pas bien." C'est fou ce que les grands-mères sont malades! Quand les sondages se retournent, vous voyez tous ceux qui vous ont humilié, qui viennent vous dire: "Tu sais j'étais là "
– A.-E.Lemoine: On va revenir sur cette campagne assez particulière. Elle s'est achevée par une victoire de J.Chirac. Avant de parler des traîtres, ily a les fidèles. Parmi eux, Line Renaud.
– Pierre Lescure : A cette heure de sa vie, ily a la famille qui vient voir J.Chirac et ceux qui sont au coeur de l'intime. Ily a vous et ily a Line.
– Le plus fort, pour moi, c'est l'enterrement de Loulou. A l'église, Jacques, Bernadette et Claude sont entrés les derniers. A droite, vous avez la politique, les VIP. A gauche, il est écrit "famille". Jacques est dans l'allée centrale. Il est tourné à gauche, côté famille.
– Pierre Lescure : Puisqu'on parle de famille, elle le considère un peu comme un frère.
– J.-L.Debré: C'est ça, Chirac. Dans tout personnage public, ily a l'image publique. Comme la politique est devenue un métier du spectacle, Il fait bien son spectacle. Derrière ce personnage public, derrière le paravent, ily a un personnage sensible, avec quelques fidèles, quelques amis avec lesquels il aime se retrouver. C'est ça, le Chirac que j'ai voulu montrer. Ce n'est pas le Chirac qu'on connaît. Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, il y a des relations très profondes dans ce monde inhumain entre un homme, entre Chirac et Line Renaud, entre Chirac et François Pinault, et ça, toutes les tempêtes ne peuvent pas les défaire.