logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h20 sur France 5

– Sébastien Laurent : C'est un peu plus compliqué que ça. Si elle avait été moins véhémente avec le Conseil d'Etat, peut-être que la hausse aurait été moins forte, au final, quand il a fallu la payer.
– J.-L.Debré: Ily a eu un court-circuit.
– A.-E.Lemoine: On continue avec un droit de suite. En janvier, le Rassemblement national et M.Le Pen avaient multiplié les déclarations autour du traité d'Aix-la-Chapelle, qui devait vendre la France à l'Allemagne.
– E.Macron est en train de vendre notre pays à la découpe. Il est en train d'effondrer notre souveraineté. Il va à Aix-la-Chapelle en réalité détruire ce que le général dé Gaullé avait fait, c'est-à-dire mener la France en 1re division, en quelque sorte. Un pays avec une puissance telle qu'il discute avec toutes les grandes nations du monde. Il envisage, à terme, de partager notre siège au Conseil de sécurité avec l'Allemagne.
– A.-E.Lemoine: A l'époque, on avait dénoncé cette affirmation comme étant une intox. Cette semaine, M.Le Pen et ses alliés politiques ont découvert une déclaration d'A.Merkel qui leur a permis de revenir à la charge.
– A.-E.Lemoine: Fort de cette déclaration, le Rassemblement national affirme que M.Le Pen dit bien la vérité. C'est bien le cas?
– Sébastien Laurent : Non, toujours pas. Qu'est-ce qu'elle disait? Que le traité d'Aix-la-Chapelle va aboutir au partage du siège de la France au profit de l'Allemagne. Mais que disait le traité? Il disait que la France va aider l'Allemagne à obtenir son propre siège Ce n'est pas pareil. Que dit A.Merkel? Elle dit que les Allemands aimeraient bien un siège européen. C'est une vieille revendication du CDU et ça n'a rien de nouveau. Le traité n'a rien à voir là-dedans.
– A.-E.Lemoine: Voilà pour cette précision et ce droit de suite. On parle du crash du vol Ethiopian Airlines dimanche 10 mars, qui a fait 157 victimes et qui a aussi lancé des rumeurs sur les réseaux sociaux.
– Sébastien Laurent : Notamment une qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux africains.