logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h20 sur France 5

– Pour le rassemblement, il faut rester sur des mots d'ordre qui portent la voix du peuple. un apprentissage de la démocratie. Si on met des élections le 17 ou 18 avril, on risque d'aller dans le chaos. On a besoin de réapprendre à parler, de réapprendre à s'éduquer, à reconstruire la démocratie.
– Maxime Switek : J.-L.Debré, je ressors mon Post-it. Si vous aviez un message à écrire aux Algériens, qu'est-ce que vous écririez?
– J.-L.Debré: Gardez l'espoir.
– Maxime Switek : Pourquoi "gardez l'espoir"?
– J.-L.Debré: Je pense que je n'ai pas à intervenir sur cette affaire. L'Algérie est un grand peuple, indépendant. Gardez l'espoir, parce que c'est un pays qui estjeune et qui a besoin de s'ouvrir sur la modernité. Fatalement, la jeunesse triomphera.
– A.-E.Lemoine: A la une cette semaine, une tournée.
– Maxime Switek : La tournée des médias de P.de Villiers. Je ne sais pas si vous avez suivi ça.
– J.-L.Debré: Le nom me dit quelque chose.
– Maxime Switek : Il a enchaîné les interviews pour présenter son livre, "J'ai tiré sur le fil du mensonge, et tout est venu".
– Maxime Switek : Dans ce livre... Vous faites une tête!
– J.-L.Debré: On se croirait au début d'un film policier.
– Maxime Switek : Il le présente un peu comme ça. P.de Villiers, dans son livre, rejoue la construction européenne un peu à sa sauce en expliquant que l'UE est une fabrication des Américains gangrenée par les nazis. On ne va pas refaire tout le fact checking de ses déclarations, mais juste une chose: surtout, ne lui parlez pas de complotisme.
– On s'arrête sur le mot complotisme. Le complotisme, ce sont les rumeurs, ce sont les fantasmes, des théories. Moi, mon livre, ily a 111 pages de documents... De preuves, de faits. C'est la réponse au complotisme.
– Maxime Switek : Vous avez lu son livre ou pas encore?
– J.-L.Debré: Non.
– Maxime Switek : Vous le lirez?
– J.-L.Debré: Ce n'est pas prévu.
– Maxime Switek : Vous l'avez côtoyé à l'Assemblée. Ilvous a laissé quel souvenir?
– J.-L.Debré: Aucun.
– A.-E.Lemoine: Son nom, quand même.
– J.-L.Debré: C'est un homme... Il a même été ministre de la Culture.
– A.-E.Lemoine: Il n'a pas compté sur le plan politique?