logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h10 sur France 3

– Moi aussi, j'ai besoin d'être pris en compte dans mes besoins.
– S. Aramon : Merci Jeanne, on vous retrouve vendredi prochain. Venons-en à la mobilisation qui s'amplifie en Algérie... Des centaines de milliers de personnes ont manifesté dans la capitale et les principales villes du pays. Le retrait de la candidature du président Bouteflika et le report de l'élection présidentielle ne changent pas la donne. Le peuple algérien veut en finir avec la classe politique dans son ensemble...
– Une foule immense dans les rues d'Alger. Des grands drapeaux frappés du croissant et de l'étoile rouges portés à bout de bras dans le centre de la capitale et des centaines de personnes juchées sur les balcons. L'Algérie a connu aujourd'hui une nouvelle journée de manifestations, cette fois contre la prolongation du mandat du président Bouteflika.
– Cette 4e marche est pour dire "non" à tous les changements qui ont été faits dernièrement. C'est pour dire à ce gouvernement, à ce système, que c'est fini.
– Visiblement, la décision d'Abdelaziz Bouteflika de ne pas briguer un 5e mandat n'a pas apaisé la colère des Algériens. Les pancartes brandies par les manifestants le disent en arabe et en français. C'est désormais toute la classe dirigeante qui est vilipendée.
– Nous sommes ici pour faire face au gang qui a volé le pays, qui a mangé la nation, qui a dévoré le peuple!
– On ne veut plus de ces vieux visages, on en veut des nouveaux! On veut une nouvelle Algérie, une République juste! le PBYS- Des dizaines de milliers de personnes sont aussi descendues dans les rues des principales villes, comme Constantine et Oran.
– Le constructeur automobile américain Ford annonce la suppression de 5.000 postes en Allemagne. Il s'agirait de départs volontaires. Ford motive cette décision par une activité déficitaire en Europe. Les sites touchés n'ont pas été communiqués. Moins d'une semaine après l'accident du 737 Max qui a fait 157 victimes en Ethiopie, Boeing annonce la modification de son système antidécrochage. Les premiers éléments de l'enquête mettent en cause un dysfonctionnement sur le système de stabilisation en vol.