logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h10 sur France 3

–  Mais en fait, sur les revendications fiscales des "gilets jaunes", Edouard Philippe se montre très réservé. La TVA réduite pour les produits de grande nécessité? Trop complexe, selon le Premier ministre, qui y voit 2 obstacles: l'obligation de négocier avec l'Europe et le risque que cette baisse profite aux distributeurs plutôt qu'aux foyers modestes. Autre demande: le retour de l'ISF. Une mesure inefficace d'après Edouard Philippe.
– L'ISF, tel qu'il existait, présentait plus d'inconvénients qu'il n'offrait d'avantages. Je pense que si l'on veut faire payer les riches, la bonne solution n'est pas de les faire partir.
– Enfin, l'idée d'un impôt sur le revenu pour tous estjugée injuste par le Premier ministre, les foyers français non imposables payant déjà la TVA et la CSG. Mais alors, quels leviers fiscaux reste-t-il au gouvernement?
– Beaucoup de mesures ont déjà été annoncées à travers la réponse à la c'est-à-dire les baisses de cotisations sociales, de la taxe d'habitation... Globalement, on voit que si on écarte l'ISF, l'impôt sur le revenu, la TVA, finalement les leviers sont assez faibles.
– Edouard Philippe dit vouloir privilégier les baisses d'impôts et des dépenses publiques plutôt qu'une grande réforme fiscale.
– Initiée il y a deux mois par Emmanuel Macron, la première étape du grand débat national s'achève aujourd'hui. Plus de 10.000 réunions publiques organisées, 1,6 million de contributions sur la plate-forme en ligne... Le temps est désormais à l'analyse de ces données, puis viendront les propositions de l'exécutif. Arrêtons-nous un instant sur le sens des mots, en compagnie de Jeanne Siaud-Facchin, psychologue et psychothérapeute. Chaque vendredi, nous nous intéressons à un fait d'actualité par le prisme de la psychologie, bonsoir. D'abord, le "grand débat", est-ce que c'est le bon terme?
– J. Siaud-Facchin : C'est un peu étrange finalement, car "débattre" vient de l'ancien français et veut dire "se battre"... Donc c'est un peu comme si d'emblée on posait un rapport de forces et une discussion contradictoire.