logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 0h10 sur France 3

– Un homme se dirige vers la mosquée Masjid Al Noor de Christchurch, à l'heure de la grande prière. Il va filmer son macabre parcours. Nous avons choisi de ne pas diffuser ces images, hormis celles-ci, qui montrent son impressionnant arsenal d'armes semi-automatiques. Ces fidèles confient leur immense peine et leur désarroi. présents à mon mariage ont aussi été tués, l'avenir me terrifie.
– Environ dix minutes après sa première attaque, cinq kilomètres plus loin, il s'en prend à une autre mosquée. Le bilan total est très lourd: 49 morts et une quarantaine de blessés dont des enfants. Le suspect a été interpellé peu après, ainsi que deux hommes. Partout dans le pays, le niveau d'alerte a été relevé et c'est une Première ministre éprouvée qui est intervenue, précisant ce soir que le tireur disposait d'un permis de port d'armes depuis deux ans.
– Nos lois sur les armes vont changer.
– Une tragédie qui a provoqué une onde de choc dans un pays fier de sa tranquillité de sa sécurité. En Nouvelle-Zélande comme partout dans le monde, les hommages aux victimes se sont multipliés toute la journée.
– Interpellé très vite après les faits, le tireur présumé est désormais entre les mains de la justice. Avant de passer à l'action, ce suprémaciste blanc a mis en ligne un manifeste de 74 pages où il détaille sa radicalisation et son projet d'attentat. L'assaillant y évoque également un récent séjour en France...
– Dans la voiture du tireur présumé, un arsenal. Des armes et des chargeurs en nombre sur lesquels il a fait inscrire en blanc les noms de néo-nazis et de terroristes d'extrême droite qu'il admirait. Lorsque l'assaillant fait irruption dans la mosquée, il est en tenue de combat.
– Il portait un casque, des lunettes, une tenue de camouflage. Dans ses mains, il avait une arme automatique de type M16 et à sa ceinture, il avait des chargeurs et des munitions.
– Le Premier ministre australien a très vite confirmé que le tireur présumé était bien un ressortissant de son pays.
– Nous condamnons fermement l'attaque perpétrée aujourd'hui par un militant d'extrême droite, un terroriste violent.