logo Le moteur de recherche de la télé

Petits secrets en famille


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 9h20 sur TF1

– Cette histoire de catalogue, c'est pour semer le trouble dans notre projet. Je vais pas me laisser faire. Et Tom non plus.
– Le soir, après avoir installé Marielle dans sa chambre, Sidonie retrouvait Tom en tête-à-tête.
– Ça avance, le roman ?
– Je suis pas dessus. Je commence le catalogue. Elle t'a déjà mis le grappin dessus.
– Ça a rien à voir. C'est plutôt cool de sa part.
– Comme par hasard, elle te met la pression. Elle veut planter notre planning.
– Pas du tout. J'ai accepté parce que c'est payé 300 euros. C'est ça de pris.
– Mais les travaux n'avancent pas.
– C'est bon, je le ferai la nuit.
– J'ai essayé de négocier un prêt supplémentaire à la banque. Y a pas eu moyen. T'inquiète pas. On trouvera une solution. Y a toujours une solution.
– Mon amour... J'ai tellement de chance de t'avoir rencontré. J'avais pourtant chiffré le projet. Les imprévus s'accumulaient. Tout prenait beaucoup de temps. Il avait fallu rénover certains murs et le toit. Heureusement, je pouvais compter sur Tom, très courageux. Cet argent gagné avec les textes écrits pour ma mère n'allait pas suffire. Je devais trouver une autre solution.
– Le lendemain, Sidonie faisait ses comptes pour résoudre ses problèmes financiers.
– Vous avez des problèmes d'argent.
– Qui t'a dit ça ? Enfin, pas directement. Il m'a proposé plus d'articles et un blog. Je sais lire entre les lignes.
– T'en fais pas pour nous, ça va aller. En dehors des travaux, Tom doit se consacrer à son roman. Moi, je vais vendre le meuble.
– Ce vieux truc ? Je croyais que tu l'adorais ?
– Oui, mais la maison passe avant.
– Qui va t'acheter ça ?
– Le brocanteur du village passe le voir cet après-midi. Si tu veux m'aider, je te file un vieux jean. La peinture, ça te va ?
– C'est gentil, mais je préfère la photo. Tu permets ? SKR m'attend. A tout à l'heure.
– J'avais beaucoup d'admiration pour ma mère. Sa galerie d'art était une réussite. Elle faisait un métier qu'elle aimait. Mais elle croyait tout savoir et se mêlait de ma vie. Moi, j'avais pas besoin de ses conseils, et encore moins de ses critiques.