logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 9h20 sur France 5

– Bru Muller : Bon, chérie, 14 février, Saint-Valentin, je sais que tu trouves ça un peu kitsch, mais je veux en profiter pour te dire que je t'aime. Ce n'est pas kitsch. Le premierjour où je t'ai vue, j'étais hyper amoureux. Tu es magnifique. J'ai hâte de te retrouver ce soir pour te faire l'amour, on peut le dire. On se fait un petit resto. Je t'embrasse. A tout à l'heure.
– Agathe Lecaron : Bonjour. Très bonne Saint-Valentin! Je passe ma Saint-Valentin avec vous. Ce soir, je ne fais rien. Quand je suis avec vous, c'est un grand moment d'amour. Regardez cette beauté fatale. Samuel est né dans des conditions difficiles que vous allez nous raconter tout à l'heure. Ça a été chaud boulette, comme on On vous retrouve tout à l'heure pour un témoignage très intense. Je vais rejoindre la bande. Qu'est-ce que vous faites, Benjamin, pour la Saint-Valentin.
– Bru Muller : Je pense que je vais regarder "Engrenages" avec ma femme.
– Agathe Lecaron : Et vous, Anna?
– Arundhati Roy : Je vais y songer.
– Agathe Lecaron : En attendant, vous nous parlez de kilos de grossesse.
– Arundhati Roy : Je suis sylphide, je suis la mieux placée pour en parler...
– Agathe Lecaron : Marie, vous postez des photos de vous sur Instagram à poil.
– Marie Perarnau : Non, j'ai quand même un maillot de bain ultra chic.
– Agathe Lecaron : Qu'est-ce que vous faites pour la Saint-Valentin?
– Marie Perarnau : Un petit Scrabble!
– Agathe Lecaron : Moi, ce sera "Engrenages" aussi. En ce qui concerne l'émission, nous retournerons en Finlande, Marie a rencontré une doula. Nous verrons comment de jeunes mamans séparées de leur bébé à la naissance pour des raisons médicales peuvent quand même passer un moment avec lui. Marie fera une sélection de poussettes.
– Marie Perarnau : Sous ma poussette, c'était le bordel, comme la chambre de mes enfants.
– Agathe Lecaron : Notre dossier partager sera consacré aux séparations maman-bébé à la naissance. Ne serait-ce que quelques heures, c'est extrêmement marquant. Vous pouvez nous joindre. C'est l'heure de s'informer. C'est la journée mondiale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales. Un enfant sur 100 aujourd'hui en France naît avec une malformation cardiaque.