logo Le moteur de recherche de la télé

Le Périgord noir

Les 100 lieux qu'il faut voir


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 8h40 sur France 5

– C'est au sud de la Dordogne, à une heure de Périgueux, au coeur du Périgord Noir, que nous vous emmenons aujourd'hui. Sa couleur, le Périgord la doit à ses forêts de chênes, sombres et giboyeuses. Ce voyage vous fera découvrir de nombreuses merveilles. Parmi elles, Sarlat, capitale historique du Périgord, le jardin exotique de La Roque-Gageac, ainsi que la discrète Font-de-Gaume, grotte préhistorique authentique. Ces trésors, vous allez les découvrir avec celles et ceux qui les aiment, les animent et les protègent. C'est par Sarlat-la-Canéda, la capitale du Périgord Noir, que nous vous proposons de débuter ce voyage. Bâtie au 9e siècle autour d'une abbaye, Sarlat devient peu à peu une étape obligée pour les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce joyau médiéval, Daniel aime à en dévoiler les secrets. Ancien instituteur, professeur de la chantante langue d'oc, Daniel est aujourd'hui conteur.
– Il a été assassiné d'un coup d'arbalète.
– C'est en compagnie de Katia, qui dirige la communication de l'office du tourisme, qu'il part visiter Sarlat.
– On vient faire de l'ascenseur. Jean Nouvel, enfant du pays, a remanié l'un des symboles de la ville, l'église Sainte-Marie. Cet édifice du 14e siècle possède aujourd'hui d'immenses portes modernes. 15 m de haut pour 7 tonnes d'acier. Dans le clocher, l'architecte a caché un mystérieux ascenseur.
– On va sortir du clocher et on va découvrir la ville à 360 degrés. Les ouvertures sont magnifiques.
– Ah oui !
– Regarde le "chasse corbeau" !
– Il est beau, hein ?
– Ouais.
– Et voilà, regarde !
– 36O degrés, sur Sarlat.
– Oui. Exactement. Tu as vu ça ?
– Sarlat est connue dans le monde entier pour avoir la plus forte concentration de monuments historiques
– La ville de Sarlat est entièrement en pierre. Ça date du 15e-16e. Ily a une époque très importante pour la ville, c'est la guerre de Cent Ans. 116 ans de guerre. A Sarlat, on reste fidèle à la couronne. A la fin de la guerre, Charles VII va donner beaucoup d'argent à la ville pour être reconstruite. Et on va anoblir des bourgeois.