logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– Ensuite, vous allez pouvoir planter votre pommier.
– Le mimosa qui fleurit en ce moment, on ne le taille pas? Le rhododendron non plus. On peut tailler les bambous. C'est intéressant de les tailler avec ce que l'on appelle la taille dite de transparence. On le met là et on va couper. Vous avez reçu un coup de bambou?
– Non, ne me confondez pas, j'ai la même couleur, on ne sait jamais.
– On va enlever des cannes, 1 sur 2 ou 1 sur 3 pour créer une transparence au milieu, pour avoir de la lumière qui pénètre et de voir ce qui se passe de l'autre côté du jardin.
On va enlever ces cannes à l'intérieur des vieilles cannes, qui poussent à droite à gauche. Ça permettra d'avoir de la lumière et un côté plus sympa. Ce qui est intéressant sur le bambou, c'est de couper aussi des petites branches qui sont à la base, de manière à laisser passer la lumière et avoir un effet arbre.
capture
– Ça existe, les bambous en pot?
– Oui, on peut les mettre en bac sur son balcon.
– Il faut les tailler?
– Oui, sinon ça finit parjaunir et les feuilles tombent. Il faut surtout désinfecter tous les outils de taille après et avant chaque taille de manière à éviter la contamination par les virus d'un arbre à l'autre.
– Quel genre de virus?
– Toutes les maladies, les viroses qui sont transmissibles par le sécateur. Les maladies vont d'arbre en arbre si on ne désinfecte pas son sécateur. C'est hyper important.
– Alexan dre.
– Coup de chapeau à un collège-lycée parisien dans le 20e arrondissement qui a transformé, pour les élèves qui faisaient des bêtises, les heures de colle en heures de jardinage.
Vous prenez 1h de colle, vous avez droit soit à du bouturage, de la pollinisation, de la germination... C'est à Paris, et c'est donc le collège Pierre Mendès France que l'on salue pour cette initiative. Tango, toute la journée, si ça veut bien partir.
capture