logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 7h10 sur France 2

–  C.Roux: Un mot sur AJuppé. Il quitte Bordeaux pour le Conseil constitutionnel. Vous comprenez cette décision, avec votre casquette de maire de Nice?
– Christian Estrosi : De toute évidence, A.Juppé a un parcours exceptionnel. Il a toutes les qualités requises pour siéger au Conseil constitutionnel. C'est incontestable. D'un autre côté, j'espère qu'il a aussi bien géré l'avenir de Bordeaux en quittant Bordeaux que son atterrissage personnel. Je le dis avec une part d'égoïsme. Au moment où nous étions en train d'essayer de pousser à la construction de grandes métropoles européennes pour être concurrents aussi sur la scène européenne face aux Lander allemands ou aux autorités espagnoles, il va nous manquer. Je regrette qu'il quitte le navire à ce moment-là.
– César Roux : Vous pensez aux Bordelais?
– Christian Estrosi : Oui. Il a fait une politique d'aménagement et de développement extraordinaire. En même temps, quand on abandonne cela, j'imagine que, derrière, on a préparé la suite. On ne peut pas quitter sa ville comme ça.
– César Roux : Il est nommé sur proposition de R.Ferrand. Vous y voyez un acte politique avant les européennes?
– Christian Estrosi : A.Juppé est un homme d'Etat. Sincèrement, je pense qu'il n'a pas besoin de s'inscrire dans ces petites querelles. Gardons un peu de dimension et de mesure.
– César Roux : L'Assemblée a voté un amendement très contesté dans votre famille politique, la suppression de "père" et "mère" dans les manuels scolaires, pour les remplacer par "parent 1"
– Christian Estrosi : Où est l'amour, dans tout ça? Je n'ai pas envie de rentrer dans un débat administratif. L'impression que ça me donne, c'est que pour répondre à des normes administratives, on est en train de rayer des carnets et des documents scolaires cette notion de père et de mère. Ça me gêne profondément. Je suis Papa- Il y a des mamans et des papas qui sont attachés à ce qu'ils soient reconnus comme tels. C'est une dimension sentimentale.
– César Roux : C'est une mesure d'égalité sociale, nous disent les députés LREM.
– Christian Estrosi : Je suis pour le mariage pour tous. Je suis même plutôt favorable à la PMA. Je suis très ouvert.