logo Le moteur de recherche de la télé

Canet-en-Roussillon

Cauchemar en cuisine


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 0h30 sur M6

– Je sais, mais... C'est le cas le plus dur qu'on ait eu à traiter ensemble. Le point positif, quand même, si je dois trouver de quoi te rassurer...
– Ah ouais, vas-y, parce que moi, j'ai rien, là. J'ai rien à me mettre sous la main.
– C'est un endroit, ici, où les touristes affluent. La bonne nouvelle, c'est qu'ily a un grand aquarium qui va ouvrir. Il doit amener 170 000 visiteurs sur l'année. il faudra bien qu'ils mangent. Ensuite, autre point positif, ben... On est face à la mer. Enfin, la situation est idéale. La 2e chose qu'il faut, c'est l'électrochoc. Ce patron, c'est à lui de reprendre du poil de la bête. Il doit se remettre en cause en commençant déjà par nettoyer, l'hygiène, revoir sa carte avec des produits faciles à travailler.
– A partir du moment où je reste, il est bien évident qu'on va repartir sur des choses extrêmement simples.
– Je comprends que tu veuilles partir, mais si tu pars, ce qui est sûr, c'est que c'est fini. Y a une infime chance, et vraiment, je pense que ça vaut le coup d'y aller par rapport à l'humain. Se dire : "J'aurai tout fait."
– Je suis d'accord avec toi. Bon, beh... merci.
– Je t'en prie.
– A la prochaine.
– A bientôt. Si t'as envie de me revoir, avec plaisir. (musique intrigante)
– C'est pire que ce que je pensais. Alex est dans une situation catastrophique. Si je veux lui venir en aide, je dois comprendre comment il en est arrivé là. Je lui ai donné rendez-vous pour qu'on ait une vraie conversation. Salut, Alex. Assieds-toi. (musique grave) Bon, comment ça va, ce matin ?
– Je remue tout ce que je viens de vivre dans tous les sens. si je tenais à te voir aujourd'hui, c'est pour plusieurs raisons. Moi, j'aimerais savoir ce qui t'a amené à prendre un restaurant. C'est quoi, ton histoire ?
– J'ai toujours eu envie de rentrer dans le monde de la restauration et de l'hôtellerie. J'étais dans une famille où c'était quelque chose qui n'était pas bien vu.
– T'as fait l'école hôtelière ?
– Non, des études classiques. J'ai tenté du droit jusqu'à... au plus loin qu'on pouvait. Ça m'a permis de faire du droit international, qui m'a emmené à New York pendant quelques mois.