logo Le moteur de recherche de la télé

Yoni Palmier, le tueur de l'Essonne

Faites entrer l'accusé


diffusion le jeudi 14 février 2019 à 0h00 sur France 2

– Son compagnon raconte que lui aussi avait remarqué une moto bleue et blanche la veille des faits.
– On va contacter les jeunes du coin et l'un d'eux va nous décrire la moto.
– Moto de marque Suzuki, On a vraiment un lien qui se fait maintenant entre l'homme, la moto et la commission des faits.
– Plus de doute possible. Un tueur en série rôde dans l'Essonne. Il y a déjà fait quatre morts. Ça commence à chauffer sérieusement à la PJ.
– Quand on est sur quelqu'un qui tue au hasard pour se mettre un coup d'adrénaline, ça peut arriver sur n'importe qui.
– On est face à quelqu'un qui tue et va continuer à tuer. Donc là on est dans un stress permanent qui n'est plus juste de résoudre des meurtres mais d'en empêcher.
– Et là, ça va être le branle-bas de combat. Tout le monde est rappelé. On cherche. Plus personne ne dort.
– On se met la pression. Les quatre victimes, des braves gens incapables de faire du mal, sont abattues. Les trois dernières, c'est une exécution, sans raison. Donc on a la pression. Y a un tueur dans la nature, il faut l'arrêter.
– Toute la P] de Versailles est maintenant mobilisée et la place Beauvau suit le dossier
– Ma hiérarchie : le directeur central de la police judiciaire, m'appelle plusieurs fois parjour donc on fait le point plusieurs fois parjour et sa 1re question est : "Philippe, de quoi as-tu besoin ?" Il me met à disposition tous les moyens dontj'ai besoin pour résoudre cette affaire.
– A tous les ronds-points il y avait des contrôles de police. La dimension est devenue collective. Une grande inquiétude avait surgi dans la population de ce département.
– Et l'affaire prend encore de l'ampleur quand au lendemain du dernier meurtre, le procureur d'Evry rend publics les résultats des analyses balistiques. Le même pistolet a servi aux quatre crimes.
– L'arme... Ce seul élément ne suffit pas en soi pour affirmer à ce stade qu'il s'agisse d'une seule et même affaire.
– Le parquet n'en démord pas. Quatre personnes tuées avec le même 7.65 dans un rayon de 15km et à quelques semaines d'intervalle, cela ne blanchit pas M. Courtois.