logo Le moteur de recherche de la télé

Vu


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 20h00 sur France 3

capture
– R.Ferrand est directement concerné par les violences dont sont victimes une certaine partie des parlementaires. Son domicile privé a subi une tentative d'incendie, il y a quelques jours. Derrière R.Ferrand, il y a les présidents des groupes parlementaires.
– Une nouveauté de taille votée à l'Assemblée. A l'avenir, il y aura un drapeau tricolore et un drapeau européen dans toutes les salles de classe. On devra aussi y afficher les paroles de "La Marseillaise".
– Réunis ce matin, l'ensemble des présidents des groupes de l'Assemblée nationale a condamné unanimement et avec la plus grande fermeté les actes de violence, d'intimidation et la dégradation commise à l'encontre des représentants de la nation.
– D.Amiel s'apprêterait à quitter l'Elysée, dans le sillage d'I.Emelien.
capture
– Avec le départ annoncé c'est tout un clan qui s'effrite. Entre eux, ils s'appelaient "les mormons", un groupe de copains lancés à la conquête
– Quand tu dis "moi, j'augmente tous les salaires net", je pense que tu perds des gens. Il faut que tu ajoutes "mais je demande beaucoup plus d'efforts quand on est en recherche d'emploi". Ce n'est pas directement lié. Il faut qu'à chaque fois, tu aies la caresse et la claque.
– "Has been".
– "Banales".
– Explosion des atteintes antisémites, Un chiffre alarmant.
– Une étude IFOP a été rendue publique, hier. que 22 % des Français pensent qu'il existe un complot sioniste à l'échelle mondiale. Cette proportion atteint 44 % chez les "gilets jaunes".
– Quand un pays va mal, il s'en prend toujours à ses juifs. C'est classique, naturel. C'est un signal d'alarme.
– C'est un phénomène qui gagne de l'ampleur à mesure que la parole se libère. La haine de l'autre, celui qui m'est étranger, se propage partout dans la société. Des églises honteusement profanées, une islamophobie décomplexée, une homophobie de plus en plus visible... Un climat nauséabond s'installe dans notre pays.
– Les Français sont plus divisés que jamais. Poing levé contre bras tendu, Front commun contre Front National, 2 France se font face.
– Je rêve d'imaginer que peut-être, samedi prochain, les panneaux diront "not in my name", pas en mon nom.
capture