logo Le moteur de recherche de la télé

L'attentat

Rex


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 13h50 sur France 3

– Qu'est-ce que je peux y faire, Allez, on rentre à la maison. Viens, mon chien. Allez, saute ! Assieds-toi, s'il te plaît. Assis ! Assis, Rex.
– C'est pour le chien que tu t'inquiètes ?
– Oui, tu sais ce qu'ils font des chiens sans maître. C'est pas sa faute si on a tué son maître. Pendant des années il n'a eu confiance qu'en lui. Il lui faudra du temps avant de s'attacher à quelqu'un d'autre.
– Tu parles par expérience.
– Aucun rapport, je te dirai plus rien !
– T'énerve pas.
– Je te raconterai plus rien. Ne fais plus d'allusions à mon divorce.
– D'accord. T'es bizarre, tu veux toujours te débrouiller seul, mais quand t'as besoin d'argent tu penses à moi.
– Comme toujours, tu mélanges tout. Pour une femme, ce n'est pas évident de vivre avec un flic.
– Je connais ça. Ma femme me le rappelle très souvent.
– T'as trouvé quelque chose dans les dossiers de Spitzer ?
– Il ne traitait plus d'affaires avec la Russie depuis 6 mois.
– Pourquoi lui a-t-on débranché son appareil de respiration artificielle et pourquoi lui a-t-on écrit : "Mort aux ennemis du pouvoir soviétique" ?
– Splitzer a longtemps livré de la haute technologie à l'Est, peut-être qu'il a doublé quelqu'un.
– Ou on veut lui faire croire ça. En tout cas, j'ai l'impression que le coup a été bien étudié.
– On a enquêté sur les sociétés ayant des rapports avec l'Est, toutes passent par Choukhov. A commencer par Landowski.
– Dans les papiers de Spitzer, on trouve souvent la société Ostex, qu'as-tu appris là-dessus ?
– J'ai demandé des renseignements au commerce extérieur. Après la chute du mur, ils ont rompu leurs relations.
– Ils auraient dû les renforcer.
– Eh non.
– Faisons un tour à Ostex.
– Une petite entreprise...
– Police criminelle, bonjour. On voudrait parler à Mme Werner. *-Entrez, messieurs.
– Merci.
– Le commerce avec l'Est m'a l'air d'une affaire sans risques.
– Regarde plutôt par là.
– Il faut faire tous ces virements au plus vite, j'ai besoin de ces sommes en liquide pour une transaction importante. Merci. Au revoir. Oui? Qu'est-ce que c'est?
– La police demande à vous voir.