logo Le moteur de recherche de la télé

Plus belle la vie


diffusion le mercredi 13 février 2019 à 5h35 sur France 3

– T'essaies de m'embrouiller.
– Attends, écoute-moi. J'ai déconné, mais je tiens à toi etj'ai pas envie de te perdre.
– Tu m'as dit que t'avais honte de moi. Honte de moi ! Ça se dit pas !
– J'ai dit ça parce que...
– Parce que quoi?
– J'avais peur. Pas simple pour moi d'être intime avec quelqu'un ou de faire confiance. J'ai l'habitude de compter que sur moi.
– Tu peux me faire confiance, non ?
– Je vais te montrer un truc.
– On va où là ?
– Tu verras, ça t'aidera à mieux comprendre.
– De quoi tu parles ?
– C'est pas de toi que j'ai honte.
– Et alors ? Vous avez parlé au juge ?
– On vous garantit l'abandon des charges contre vous, à la condition qu'on ne découvre rien d'autre vous concernant.
– Comme quoi ?
– Du sang sur vos mains.
– Aucun risque. Je ne suis qu'un commerçant. Et pour mon fils ?
– Même protection que vous. Voici les documents signés par le juge.
– Et votre signature ?
– Je veux d'abord m'assurer que vos infos valent la peine. Faouzi, c'était un bon début. J'attends la suite.
– On se focalise sur les islamistes mais la menace peut aussi venir d'ailleurs. Dans 15 jours, J'achèterai un tableau. Le vendeur récupérera
– Expliquez-moi le montage.
– Le tableau vaut 500 000. Officiellement, je le paierai 250 et le reste, je paierai en cash.
– Qui peut financer des opérations. Rétro commissions, classique...
– Ce qui l'est moins, c'est que l'argent versé sera en bitcoins. L'argent virtuel sera tout aussi efficace et discret.
– Je vois. Comment s'appelle le vendeur ?
– lan Moss, le fondateur de GTS.
– Je comprends pas, on est où ?
– C'est là où je vis.
– Dans ce garage ?
– C'est pour ça j'ai menti. J'ai pas de père handicapé.
– Et la maison que j'ai vue ? C'est pas chez toi ? T'as pas de famille ?
– C'est compliqué, ça.
– Ça fait longtemps que t'es ici ?
– Oui. Je voulais pas que tu saches.
– J'aurais pas jugé. Ma vie est pas simple, mais je t'ai rien caché.
– Tu vis pas dans un garage.
– Je vis chez des gens qui sont pas mes parents parce que ma mère tise trop et moi aussi, j'assumais pas au bahut.
– On est pareils alors.
– Moi, je t'ai fait confiance.